Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Réinfo, journal d’information bimensuel du Parti de la France.

    Le Parti de la France

    Lundi 6 Octobre 2014
    19:23
     

  • Double jeu de la Turquie

    Car si la Turquie a finalement rejoint la coalition internationale, elle continue apparemment de jouer un double jeu, selon le Parti des travailleurs kurdes, le PKK d’Abdullah Öcalan, qui accuse Ankara de duplicité depuis le début des opérations : « L’enlèvement des ressortissants turcs par Daech à Mossoul n’a été que du pur spectacle [...] Comment se fait-il que Daech exécute invariablement les ressortissants de tous les pays du monde mais que les otages turcs ont été, eux, libérés, sans la moindre égratignure. »

    L’agence de presse pro-kurde Firat a même ouvertement mis en cause le gouvernement turc qui aurait fait parvenir cinq véhicules militaires turcs aux djihadistes assiégeant Kobani. Ce qui est indéniable, c’est que depuis le début du conflit, de nombreux djihadistes ont pour la plupart transité impunément par la Turquie pour rejoindre les troupes de Daech. Et l’on a même prêté l’intention à l’État islamique de vouloir ouvrir un « consulat » en Turquie…

    Faut-il rappeler que ce pays fait partie de l’OTAN et qu’il aspire à rejoindre l’Union européenne ? On verra dans les jours qui viennent où et comment Ankara interviendra « si nécessaire » en Syrie et en Irak contre « les groupes terroristes », comme le Parlement turc l’y a autorisée.

     Lu dans Boulevard Voltaire

  • Quand les allocations familiales financent des jihadistes

     

    Lu ici :

    "Selon Alain Marsaud [député des Français établis hors de France], les CAF de la région Sud-Ouest compteraient une dizaine de cas de personnes parties faire le djihad en Syrie et qui toucheraient toujours leurs allocations. L'un d'eux continuerait par exemple de percevoir 2.200 euros chaque mois."

     

    Alain Marsaud et Thierry Mariani (député UMP des Français de l'étranger) vont déposer cette semaine une résolution à l'Assemblée pour permettre aux parlementaires d'enquêter, la CAF ayant des moyens très limités pour le faire.

    Louise Tudy

  • PDF: Nous ne sommes pas de gauche !

     

    Carl Lang : « Parfois, Marine Le Pen est plus à gauche que la gauche ! »

    Rédigé le Mercredi 1 Octobre 2014 à 13:39 | 0 commentaire(s)

     

    Interview paru dans la GazetteInfo.fr


    Carl Lang : « Parfois, Marine Le Pen est plus à gauche que la gauche ! »
    Ancien cadre du Front National, dont il fût le secrétaire national, Carl Lang, aujourd’hui président du Parti de la France, se montre très critique sur la ligne défendue par Marine Le Pen.  
     
    La Gazette : Comment jugez-vous le Front National d’aujourd’hui ?
     
    Carl Lang, président du Parti de la France : A mon avis, il va à l’encontre de ce que nous avons fait pendant des années, quand Jean-Marie Le Pen en était le président. Il avait une grande qualité, en disant ouvertement les vérités qui dérangeaient. Et les français ont le droit d’entendre des vérités. L’approche de Marine Le Pen est démagogique, comme son discours le prouve. Elle dit à l’électeur ce qu’il veut entendre, même si ce n’est pas conforme aux réalités et aux nécessités du moment.
     
     
    A quoi faites-vous précisément allusion ?
     
    Aux trente-cinq heures, par exemple. Jean-Marie Le Pen, lorsque cette loi a été votée, avait exprimé ses réserves. Aujourd’hui, Marine Le Pen tient parfois un discours encore plus à gauche que celui de la gauche ! C’est assez paradoxal. Autre exemple assez significatif, la retraite à soixante ans. Sur ce point, il y a encore une grosse différence : cette posture n’est pas viable, et pourtant, elle ne cesse de la défendre. Même François Hollande est revenu sur le principe de la retraite à soixante ans. Le discours de Marine Le Pen est national-démagogique.
     
     
    « Se couper de l’Europe serait une catastrophe »
     
     
    Que pensez-vous de la position de Marine Le Pen sur l’Europe ?
     
    Elle n’est là aussi pas crédible. L’argument consistant à faire de l’Euro, de la mondialisation par exemple la cause de tous nos problèmes est un peu facile. Pour moi, sortir de la zone Euro serait loin de régler tous nos problèmes. Ce serait même une grave erreur. Et tourner le dos à la globalisation également. Il faut réguler la marché mondial, réguler les échanges internationaux, et sur ce point, je pense que beaucoup de gens sont d’accord.
     
     
    Vous n’êtes donc pas contre l’Europe ?
     
    Absolument pas. La droite nationale moderne à laquelle appartient le Parti de la France n’est absolument pas anti-européenne. Nous avons besoin d’une Europe des nations, mais une Europe qui respecte les souverainetés, ce qui n’est pas le cas avec le système actuel. Se couper de l’Europe serait même dramatique. La France ne peut pas se le permettre. Elle se retrouverait isolée, et cela ne ferait qu’aggraver sa situation. Tenir de telles positions n’est pas crédible.
     
     
    Médiatiquement, est-il difficile pour un parti comme le votre d’exister ?
     
    Avec la presse écrite, non. Mais c’est beaucoup plus difficile avec les radios et les télés. Il faut reconnaître que Marine Le Pen monopolise l’attention de beaucoup de médias. On a concédé à la présidente du Front National une grande partie du discours politique français. Mais c’est ainsi, pour beaucoup de petits partis. Nous savons comment cela fonctionne. Comme nous ne bénéficions pas de financement public, nous comptons essentiellement sur les adhésions et les dons…
    http://www.gazetteinfo.fr/2014/09/05/linvite-national-car...

    Critique envers Marine, mais Marion ?

  • Jean-Marie Le Pen exclu du FN au prochain congrés ?

    Le Canard Enchainé, 1er octobre 2014 :

  • Le Parti de la France Mercredi 1 Octobre 2014 19:46 Appel à manifester du Parti de la France Le Parti de la France appelle ses militants et sympathisants à participer au défilé de la "Manif pour Tous" du dimanche 5 octobre à Paris. Opposé à toutes les

    Le Parti de la France

    Mercredi 1 Octobre 2014
    19:46