Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • 2éme congrès du Parti de la France

     

    CARL LANG RÉÉLU A LA TÊTE DU PdF

    lundi 11 février 2013, par Pierre Picace

     

    Ils étaient trois en lice, mais, sans trop de surprise, Carl Lang a été réélu à la présidence du Parti de la France (PdF) lors du 2ème Congrès du parti qui se tenait samedi à Enghien-les-Bains.

    Le précédent congrès remontait à octobre 2009, quelques mois après la création du PdF par d’anciens membres du Front national emmenés par Carl Lang.

    Malgré des résultats électoraux en-deçà de ses espérances, ce deuxième congrès marque la volonté du PdF de s’affirmer comme seul parti politique de droite nationale osant mener avant tout un combat pour des valeurs que le Front national abandonnent petit à petit dans sa quête de "reconnaissance par tous".

    Après le huis-clos du matin réservé au renouvellement des instances du parti. Un renouvellement qui porte le nombre des élus au Conseil National de 50 à 65 membres et le Bureau Politique de 20 à 27. L’après-midi fut consacré aux discours politiques, occasion pour les orateurs conviés à la tribune de pointer ces fameuses valeurs que le PdF entend bien défendre.

    Dans son discours de clôture, le président réélu, Carl Lang livra son analyse des enjeux d’aujourd’hui et de demain pour la France et les Français, de la nécessaire présence d’une droite vraiment nationale qui ne lâche rien sur les valeurs pour poursuivre la défense de l’identité française.

    Bureau Politique

    Bernard Allain, Myriam Baeckeroot, Christian Baeckeroot, Michel Bayvet, Martial Bild, Michèle Carayon, Jean-Pierre Dellac, Jean-Marc Denier, Aldric Derre, Pierre Descaves, Christophe Devillers, Jeanne Dumont, Jean-Claude Frappa, Réjane Guidon, Roger Holleindre, Bruno Hirout, Thomas Jolly, Jean-Marie Lebros, Eliane Le Cors, Martine Lehideux, Fernand Le Rachinel, Mathieu Mautin, Eric Pinel, Robert Ponge, Jean-Pierre Reveau, Dominique Slabolepzy, Jean Verdon.

    En gras, les noms des nouveaux élus.

    2ème Congrès du Parti de la France

    Congres-1.jpg

    Le 2ème Congrès du Parti de la France s'est déroulé avec succès à Enghien-les-Bains où près de 400 délégués venus de toutes les fédérations de France du PdF se sont retrouvés. 

    A près un mot d'accueil de Réjane Guidon, conseillère municipale d'Enghien-les-Bains et déléguée départementale du PdF pour le Val d'Oise, Christian Baeckeroot a présenté l'ordre du jour et donné la parole à la trésorière du PdF pour son rapport financier puis au Président sortant, Carl Lang, pour son rapport moral au nom du Bureau Politique. Tous deux ont été approuvés à l'unanimité.

     

    Congrès 2

    S'en est suivie l'élection du Président après la présentation des 3 candidats en lice par le doyen du Bureau Politique sortant, Pierre Descaves. Carl Lang est très largement réélu.

    Le Président réélu a fait la proposition à l'assemblée générale de valider l'élection des 67 candidats au Conseil national, cette mesure a été adoptée à l'unanimité (vous retrouverez sur le site du PdF la liste des membres du Conseil national très bientôt).

    Après une table ronde consacrée aux élections municipales de 2014 animée par Thomas Joly, les membres du Conseil national se sont réunis pour élire les membres du nouveau Bureau Politique qui sont, par ordre alphabétique :

    Bernard Allain, Myriam Baeckeroot, Christian Baeckeroot, Michel Bayvet, Martial Bild, Michèle Carayon, Jean-Pierre Dellac, Jean-Marc Dénier, Aldric Derré, Pierre Descaves, Christophe Devillers, Jeanne Dumont, Jean-Claude Frappa, Réjane Guidon, Bruno Hirout, Roger Holeindre, Thomas Joly, Jean-Marie Lebraud, Martine Lehideux, Fernand Le Rachinel, Éliane Marco-Gimenez, Matthieu Mautin, Éric Pinel, Robert Ponge, Jean-Pierre Reveau, Dominique Slabolepszy, Jean Verdon.

     Roger Holeindre, Président du CNC dédicace ses excellents ouvrages.

    Congres-3.jpg

    Après un déjeuner libre, les participants ont pu assisté aux allocutions de Pierre Descaves sur la repentance gouvernementale, Bruno Hirout sur l’engagement de la jeunesse dans le combat national, Jeanne Dumont sur la défense de la vie, Christian Baeckeroot sur l’école et la formation professionnelle, Martine Lehideux sur la colonisation migratoire et l’islamisation de la France, Matthieu Mautin sur la sécurité et le retour à l’ordre public, Christophe Devillers sur la nécessité de l’implantation locale, Martial Bild sur la dénaturation du mariage et Roger Holeindre sur le réveil du sentiment patriotique. Vous pourrez retrouver toutes ces interventions en vidéo d'ici peu.

     

    Congres-4-copie-1.jpg

    Après la présentation du nouveau Bureau Politique par Thomas Joly, Carl Lang a clôturé ce 2ème Congrès par un discours détaillant le projet de reconquête nationale du Parti de la France que vous pourrez visionner sous peu. 

    Très motivés et ravis par cette journée politique et conviviale, les délégués du Parti de la France sont repartis les bras chargés d'affiches, de tracts et d'autocollants qui étaient à leur disposition.

    A noter que la sécurité de la réunion était assurée par les membres du SEP dirigé par Jean-Pierre Dellac et la présence amicale à ce Congrès d'Yvan Bénédetti (Président de l'Œuvre Française), Jérôme Bourbon (directeur de Rivarol), Roland Hélie (directeur de Synthèse Nationale) et de Patrick Gofman (écrivain).

     

    Quelques photos de l'événement :

     

    Congres-5.jpg

     

    Congres-6.jpg

     

    Congrès 7

     

    Congres-17.JPG

     

    Congres-8.jpg

     

    Congres-9.jpg

     

    Congres-10.jpg

     

    Congres-11.jpg

     

    Congres-12.jpg

     

    Congres-16.jpg

     

    Congres-13.jpg

     

    Congres-14.jpg

     

    Congres-15.jpg

     
  • CNN : quand les médias étrangers se payent François Hollande..

    CNN : quand les médias étrangers se payent François Hollande...

     

    Un article édifiant de la célèbre CNN, référence mondiale de l’info, décrit en détail les problèmes de François Hollande, son manque de charisme, son absence de vision politique et tout le mal qu’il fait à la France. Un article qui illustre parfaitement la manière dont notre président est perçu dans les autres pays. Quand la vérité saute aux yeux des journalistes étrangers, les médias français font semblant de ne rien voir…

     

    Rien n’est à jeter dans cet article incroyable de CNN, publié par l’Universitaire en Sciences Politiques, John Gaffney, intitulé, « Pourquoi Hollande doit faire preuve d’un leadership plus clair« . Pourtant, vous n’en entendrez pas parler par les journalistes/militants actuellement en action dans vos téléviseurs.

     

    Selon l’auteur de ce portrait au vitriol, l’accession au pouvoir de François Hollande est « un terrible gâchis » pour la France qui dispose d’atouts géopolitiques et économiques majeurs, mais qui fonce droit dans le mur avec un président girouette. Il explique que les socialistes français disposent désormais de l’ensemble des pouvoirs politiques mais que « dans ses huit premiers mois au pouvoir, Hollande n’a pratiquement rien fait. Il se comporte comme un lapin étourdi par les phares d’un véhicule venant en sens opposé, qui s’appelle la dure réalité économique. »

     

    La CNN explique l’incompétence et les résultats lamentables de François Hollande par trois principaux problèmes de notre flan national :

     

    - »Le premier est qu’il n’a pas de projet. Des dizaines de milliers de personnes perdent leurs emplois chaque semaine et cela va de pire en pire« , nous explique l’article sans concession. Sur la dette de l’état, le professeur est également perplexe. « Pas la moindre mesure adéquate n’a été mise en place, ni même proposée, lors de ses huit mois à son poste », s’indigne le papier de CNN.

     

    - »Le second problème de Hollande est qu’il lui manque la volonté politique de mettre fin à l’impasse de la société française : rendre l’industrie plus compétitive, réduire les dépenses de l’état.«  John Gaffney explique avec une lucidité déconcertante que Hollande ne pourra jamais débloquer la société car les Français qui ont voté pour lui sont des fonctionnaires et autre intermittents du spectacle et qu’ils n’accepteront jamais les mesures d’assainissement du budget de l’état.

     

    « Il a commis l’erreur de raconter à tout le monde qu’il pourrait résoudre les problèmes du pays sans soucis, en taxant les super riches, mais il n’arrive même pas à mettre cette mesure en place. Donc il taxe juste tous les autres. [...] Il se retrouve désormais confronté à la plus difficile des situations parce que plus personne ne croit un mot de ce qu’il dit. »

     

    - »Le troisième et fondamental problème de Hollande est qu’il ne comprend pas la nature de la fonction qu’il occupe, celle de Président de la République française. Dans son message de bonne année, il s’est comparé à un capitaine de bateau. Mais il doit en ÊTRE un, pas seulement DIRE qu’il en est un. La fonction de Président de la République française est un mélange très complexe de politique et de symbolique. Mais elle est fondamentalement liée au leadership ; il devrait DIRIGER, non pas suivre. »

     

    Si les journalistes d’I>télé et de BFM TV pouvaient avoir la clairvoyance de ceux de la CNN… Pour cela, il faudrait qu’il y ait moins de femmes de ministres dans les salles de rédaction des médias parisiens…

     

    La France risée du monde entier, c’est maintenant !

     

    PS : les traductions de l’auteur sont certainement perfectibles : les lecteurs sont invités à aller lire eux-même la version originale de cet article qu’aucun journaliste français n’osera jamais écrire, ni même traduire.

    Source et suite:24heuresactu.com

  • Le gouvernement prépare-t-il un tsunami pour les armées ?

     

    Est-il possible de diminuer encore plus le format des armées que ne l'a fait Nicolas Sarkozy après le Livre Blanc de 2008 entraînant une réduction de 54 000 hommes ? Il semblerait que oui :

    "En sport, quand on dit qu'on est dans le "money time", il s'agit en général des dernières minutes de jeu où chaque possession de ballon devient cruciale et où les joueurs clés sont censés s'exprimer. Aujourd'hui, on est exactement là pour le nouveau livre blanc sur la défense, qui devrait avoir un nouveau (léger ?) retard et est attendu désormais fin mars, début avril, selon des sources concordantes, en dépit du récent coup de gueule de François Hollande qui attend le plus rapidement possible cet ouvrage censé décaper toute la doctrine française en matière de défense... sous la contrainte financière. Car c'est le paramètre central de ce nouvel ouvrage, n'en déplaise à ceux qui disent le contraire. "Nous avons un outil opérationnel performant et jalousé même si nos armées ont bien sûr des lacunes, une industrie de l'armement parmi les meilleures au monde, qui emploie des salariés non délocalisables et nous allons vraisemblablement tout casser", regrette un général interrogé par "La Tribune".

    (...) En tant que chef des armées, le validera-t-il [François Hollande, ndpc] ? Lui qui a connu son heure de gloire dans les rues de Tombouctou acclamé par des milliers de Maliens libérés du joug des islamistes. Car ce qui se prépare est un tsunami grandeur nature pour l'armée et, par ricochet, pour les industriels de la défense (...) Pour les militaires, cela va être cataclysmique, estime-t-on dans les armées, qui se réjouissent de la démonstration du succès opérationnel de l'opération Serval au Mali, qui a mis en déroute les terroristes islamistes (...)"

    source

  • Retraite: Français on vous dit faites des sacrifices


    > > > > > > > > > > > > > > >
      Retraite 1 157 EUR pour les étrangers n'ayant même pas travaillé !!
    VOILA OU PASSE LE FRIC   
    A DIFFUSER LE PLUS LARGEMENT POSSIBLE ... IL EST URGENT DE SE MOBILISER POUR FAIRE CESSER CETTE INJUSTICE ... 
    > > > > > > > > > > > > > > >
    ****************************************
    > > > > > > > > > > > > > > >
    RETRAITES LE BILLET DE SAUVEGARDE
    > > > > > > > > > > > > > > >
    ****************************************
    > > > > > > > > > > > > > > > 
    1 157 euros de retraite sans avoir cotisé ni même travaillé en France !
    > > > > > > > > > > > > > > > > 
    Toute personne qui débarque en France, sans même jamais y avoir mis les pieds, peut prétendre, si elle a 65 ans, à 709 euros de retraite par mois ou même à 1 157 euros si elle vit en couple
    > > > > > > > > > > > > > > > 
    C'est :
    • plus que la pension moyenne de nos agriculteurs après une carrière complète,
    • plus que la pension de la majorité de nos commerçants et artisans,
    • plus que la pension de nombreux employés et ouvriers.
     Cela signifie tout simplement que nos caisses de retraite paient bien souvent davantage à des personnes qui n'ont jamais cotisé, ni participé à l'économie de notre pays qu'à leurs propres affiliés, qui ont souvent trimé toute leur vie. 
    > > > > > > > > > > > > > > >
    Ce dispositif aberrant est vanté noir sur blanc dans le livret d'accueil "Vivre en France" diffusé par le ministère de l'Immigration aux nouveaux arrivants.
    > > > > > > > > > > > > > > >
    C'est à se taper la tête contre les murs : il suffit à une personne d'au moins 65 ans qui arrive en France d'aller tranquillement frapper à la porte des services sociaux pour avoir immédiatement droit à 709 euros par mois, voire 1 157 euros si elle vit en couple.
    > > > > > > > > > > > > > > >
     Cette situation est très injuste vis-à-vis des retraités français, qui voient dans le même temps leurs pensions constamment rabotées au fur et à mesure que leurs caisses s'enfoncent dans le rouge.
    > > > > > > > > > > > > > > >
    Si l'on ajoute à cela que la Cnav verse des pensions à l'étranger sans aucun contrôle, au point que la Cour des comptes dénonce le versement de pensions à des morts, notamment en Algérie (mais sans proposer le moindre remède), on ne peut que constater que notre système de retraites est ouvert à tous vents : prestations injustifiées, fraudes etc.
    > > > > > > > > > > > > > > >
    Il est urgent de se mobiliser pour faire cesser ces graves injustices et défendre nos caisses de retraite.
    > > > > > > > > > > > > > > >
    Faites connaître ces informations capitales, diffusez dès aujourd'hui ce billet à l'ensemble de votre carnet d'adresses !
    > > > > > > > > > > > > > > >
     

  • BENOIT XVI, UN PAPE QUI FORCE L'ADMIRATION

    1.                     Communiqué de  presse de Carl Lang


                                   Président du Parti de la France


    Le Parti de la France salue la décision courageuse du Pape Benoît XVI . D'ores et déjà, Benoît XVI doit être considéré comme un grand Pape ayant fait preuve d'une exceptionnelle grandeur spirituelle, intellectuelle et morale.

    Comme son prédécesseur, le Bienheureux Jean-Paul II, qui avait combattu les deux totalitarismes du XXème siècle, Benoît XVI n'a eu de cesse d'éveiller les consciences à la féroce dictature de l'individualisme et du relativisme. Il a aussi dénoncé les idéologies mortifères qui s'abattent sur nos sociétés et, tout particulièrement en France, avec les lois et les projets concernant la dénaturation du mariage, la procréation médicalement assistée, la gestation pour autrui, l'euthanasie et le statut de l'embryon humain.

    Toute l'action de Benoît XVI, qui se conclue par une remarquable et exemplaire marque d'humilité, force le respect et l'admiration.

    Lire la suite

  • les femen

    voilà où nous mène cette "évolution" des moeurs plus aucun respect pour aucune religion DEGRADANT pour l'être humain

    Monique Delevallet

    Renonciation du pape : l’ultime provocation des Femen à Notre-Dame de Paris

     

     

     

    Mardi matin, afin de « fêter le départ du pape », huit féministes du mouvement Femen ont manifesté seins nus dans la nef de Notre-Dame de Paris. Elles ont fait tinter trois des neuf nouvelles cloches provisoirement déposées dans la nef, avec des morceaux de bois, criant en anglais « Pope no more », c’est-à-dire « Plus de pape ». Des slogans écrits au feutre parcouraient leurs corps dénudés : « No homophobe », « Crise de la foi », « Bye bye Benoît ! »

    Cette scandaleuse provocation a suscité l’indignation des visiteurs de la cathédrale, lesquels ont réagit : « Ici c’est sacré, vous n’avez pas à vous dénuder », leur a ainsi lancé une dame. Les intruses ont néanmoins été rapidement évacuées de Femen-Notre-Dame.jpgl’édifice par le service d’ordre de Notre-Dame. Demeurant encore une dizaine de minutes devant la cathédrale, elles ont scandé des slogans comme « In gay we trust », ou « Dégage homophobe ! », avant d’être embarquées par la police et conduites au commissariat du IVe arrondissement.

     

    Les féministes des Femen se sont donc enfermées dans leur rôle de provocatrices violentes, au point de ne pas savoir respecter ce qu’il peut y avoir de plus sacré en l’homme : sa dimension spirituelle. A vrai dire, on s’interroge encore sur la dignité de la femme que ces féministes sont sensées promouvoir : dénudées en permanence, obsédées du sexe, elles renvoient à une image très dégradée de la femme, difficilement compatible avec la mise en valeur de la féminité.

     

    Lorsqu’on met en regard l’humilité du pape et sa hauteur de vue avec la caricature dont les Femen sont les actrices, et la l’abîme intellectuel des slogans qu’elles scandent, on a vite fait de se faire un avis. C’est d’ailleurs à se demander si ces féministes n’ont pas à cœur de discréditer le combat idéologique qu’elles mènent et de rendre le pape sympathique aux yeux de l’opinion. Elles le voudraient, elles ne s’y prendraient pas autrement…

     

    Source

     

  • Cumul des mandats un leurre

    L’application du non-cumul des mandats repoussée à 2017...

    Vendredi 08/02/2013

    Le non-cumul des mandats ne sera pas appliqué avant les élections municipales de 2014 mais sera mis en oeuvre avant la fin du mandat de François Hollande, en 2017, assure le président de l’Assemblée nationale Claude Bartolone. Lire la suite  dans revue de presse/ actualité

     

    Les socialistes ne veulent pas de référendum sur le mariage Homos parce qu'il était dans le programme de François Hollande, mais cela ne dérange pas cette "majorité"de reporter en 2017 le vote du non  cumul des mandats y a bon les indemnités ils nous prennent vraiment pour des idiots.

  • Marion Maréchal-Le Pen ne vote pas contre le mariage gay..

     

    Mercredi 6 février 2013
     

    http://referentiel.nouvelobs.com/file/3868416.jpg...car « déposer un bulletin est vain. »

     

    Le site chrétienté.info publie le 4 février la réponse de l’assistant parlementaire de Marion Maréchal-Le Pen à un lecteur. Ce dernier s’interroge : pourquoi la députée frontiste ne participe-t-elle pas au vote contre le projet de loi sur le mariage pour tous, et notamment contre son tout premier article ?

     

    argent-main.jpgExplication de son assistant : voter ne sert à rien dans un tel contexte.

     

    Autant démissionner tout de suite, car la gauche à la majorité dans tous les cas…

     

    Pourquoi rester ? Y'a bon les indemnités !

     

    Source

  • Liberté.

    C'est à ce simple mot

    qu'un hommage je rends,

    C'est pour ce simple mot

    qu'on a versé le sang.

    C'est à ce simple mot que l'on doit à ce jour

    non pas se faire la guerre mais répandre l'amour,

    l'amour de son prochain,

    l'amour de son pays,

    pour qui tant de combats ont coûtés tant de vies.

    La liberté est bien plus précieux,

    que les plus beaux joyaux qui fascinent nos yeux.

    Privé de liberté, il n'y a rien de pire,

    et pour ne pas en vivre, il vaudrait mieux mourrir.

    La liberté c'est rire, parler et respirer,

    ce n'est pas subir mais de manifester.

    C'est le droit de se battre contre toute injustice,

    c'est de rester debout même jusqu'au sacrifice,

    Défendre de toutes ses forces ce qu'on a de plus cher,

    on ne s'en aperçoit que lorsqu'on la perd.

    Liberté, que de crimes on a commis en ton nom,

    et que de sang versé bien souvent sans raison.

    J'ai bien peur que demain, et par soif de pouvoir,

    notre bien le plus cher ne soit tâché de noir.

    A moins que chacun de nous ne le veuille,

    demain la liberté nous en ferons le deuil.

     

    André Delevallet.

  • Entretien dans l'hebdomadaire Rivarol.

    Entretien publié dans le n°3079 de l'hebdomadaire Rivarol. Propos recueillis par Jérôme Bourbon.

     

    http://www.rivarol.com/Rivarol_files/3079.jpgRivarol : Le Parti de la France organise son 2e congrès national le 9 février à Enghien-les-Bains trois ans après le premier. Pourquoi maintenant et quel sera l'ordre du jour de cette journée ?

    Thomas Joly : Statutairement, le Parti de la France est tenu de se réunir en assemblée générale tous les 3 ans afin de renouveler ses instances dirigeantes, c'est-à-dire le Conseil national qui élit ensuite les membres du Bureau Politique et le Président, élu par les adhérents présents le jour du Congrès.

    Les participants de ce second Congrès du PdF seront accueillis à partir de 10h à la salle des fêtes d’Enghien-les-Bains (18 avenue de ceinture). La mâtinée débutera par les rapports moral et financier du Président et de la trésorière du mouvement. Il sera ensuite procédé à l’élection du Président puis du Conseil national.

    J’animerai ensuite une table ronde consacrée aux élections municipales de 2014 avec 4 de nos conseillers municipaux en exercice ; Réjane Guidon (Enghien-les-Bains), Myriam Baeckeroot (Conflans-Sainte-Honorine), Bernard Touchagues (Vernon), Christian Baeckeroot (Tourcoing).

    A 12h30, les membres du Conseil national se réuniront pour élire les membres du Bureau Politique.

    L’après-midi sera rythmée par un certain nombre d’interventions de cadres du PdF sur différentes thématiques : Pierre Descaves sur la repentance gouvernementale, Bruno Hirout sur l’engagement de la jeunesse dans le combat national, Jeanne Dumont sur la défense de la vie, Christian Baeckeroot sur l’école et la formation Congrès PDF 9 février 2012professionnelle, Martine Lehideux sur la colonisation migratoire et l’islamisation de la France, Matthieu Mautin sur la sécurité et le retour à l’ordre public, Christophe Devillers sur la nécessité de l’implantation locale, Éric Pinel sur l’écologie, Martial Bild sur la dénaturation du mariage et Roger Holeindre sur le réveil du sentiment patriotique.

    Enfin, après la présentation du nouveau Bureau Politique, le Président élu du PdF clôturera le Congrès par un discours de politique générale.

    A noter qu’il sera possible d’adhérer sur place, de se procurer du matériel de propagande (affiches, tracts, autocollants), que Rivarol et Synthèse nationale tiendront des stands et que Roger Holeindre, Pierre Descaves et Christophe Lacroix dédicaceront leurs ouvrages.

    Des personnes non-adhérentes peuvent assister à ce Congrès mais elles doivent impérativement s’inscrire au préalable au 09.67.17.81.36 ou contact@parti-de-la-france.fr 

     

    carl 18 09 10Carl Lang sera candidat à sa succession. Pour quelles raisons ?

    Même si la démarche du Parti de la France est collective, tout mouvement politique a besoin d’un chef qui fixe et détermine la ligne politique du mouvement. Fondateur du PdF, militant expérimenté de la droite nationale qui n’a jamais varié de discours ni transigé sur la défense de nos valeurs de civilisation, Carl Lang est le candidat naturel et légitime à la présidence de notre Parti. En outre, contrairement à la plupart des partis politiques, tout adhérent du PdF peut se présenter à la présidence du mouvement, ce qui évite les magouilles et l’opacité des parrainages comme ça se fait ailleurs.

     

    Carl Lang n'a pu obtenir les 500 signatures à la présidentielle et l'union de la droite nationale n'a pas obtenu les scores nécessaires pour recevoir le financement public. Cela ne montre-t-il pas les limites de la voie électorale. Et y a-t-il vraiment un espace à droite de l'UMP et du FN ? La droite nationale et radicale ne connaît-elle pas une nouvelle traversée du désert du fait de la multiplicité de ses structures, de l'absence de fédérateur incontesté, de sa faible audience et de la concurrence médiatique et politique du Front mariniste ?

    Malgré des efforts considérables pour les obtenir, l’Union de la Droite Nationale n’est pas parvenu à faire sauter le verrou ripoublicain des parrainages pour concourir à l’élection présidentielle. Vu la façon dont certain(e)s ont obtenu leurs parrainages, il apparaît désormais clairement que les candidats à l’élection présidentielle sont choisis en amont par le Système et que celui-ci ne désirait pas offrir la moindre tribune à un candidat de droite nationale qui ne fait pas dans le reniement politique ni la dédiabolisation médiatique.

    Joly Thomas AfficheLes résultats des élections législatives n’ont pas été à la hauteur de nos espérances, ce qui nous a empêchés d’accéder à une petite part de subvention publique (que les partis du Système se sont grassement partagés). On peut remarquer que des partis connus et complaisamment médiatisés comme Lutte Ouvrière et le NPA ne sont pas parvenus non plus à franchir le seuil électoral nécessaire pour prétendre à un financement public, nos candidats étant d’ailleurs presque chaque fois devant les leurs dans les circonscriptions où nous étions présents. Depuis que le scrutin législatif suit immédiatement la Présidentielle, les « petits » partis d’opposition sont fortement victimes de l’abstention de l’électorat protestataire. Mais nous ne regrettons absolument pas cette tentative car plus personne, à par nous, ne défend un véritable programme de droite nationale et de défense de notre civilisation. Même si elle a été peu entendue, il était nécessaire de proposer une alternative nationale et identitaire à nos compatriotes.

    Le Parti de la France n’est évidemment pas dupe de l’illusion démocratique entretenue par nos gouvernants et leurs donneurs d’ordre. Mais nous estimons qu’il s’agit d’un moyen (et non d’une fin) qu’il ne faut pas négliger pour diffuser notre projet de reconquête nationale. La démarche du PdF s’inscrit en complémentarité des activités d’autres structures politiques ou associatives qui ont choisi d’autres modes d’action. Les opposer constitue un non-sens.

    Je crois qu’au sein de la mouvance nationale ou nationaliste, il serait souhaitable que les bonnes volontés se focalisent sur ce qui nous rassemble plutôt que sur nos divergences. Même si une démarche commune doit être idéologiquement cohérente, je suis assez agacé et consterné par certains individus, bien souvent plus spectateurs qu’acteurs, qui ergotent sur tout, décrètent des fatwas excommunicatrices du haut de leur tour d’ivoire et utilisent toute leur énergie dans des conflits soit personnels, soit purement théoriques. Alors que la France n’est jamais descendue aussi bas et que la survie même du peuple français est en jeu, l’heure est à la mobilisation et non aux règlements de compte de cour de récréation.

    Enfin, je ne souscris pas au culte de l’homme providentiel. Le nationalisme est une aventure collective et notre combat doit être avant tout celui de nos convictions, de la défense à travers les âges de la France éternelle. 

     

    Que pensez-vous des positions ambiguës voire illisibles du FN et de Marine Le Pen sur le mariage homosexuel et l'adoption par des invertis ? Confirmez-vous le fait que l'entourage de Marine Le Pen est en très grande partie composée d'homosexuels notoires et qu'il existe, comme le disent tant Minute que Holeindre et Eric Zemmour - qui compare le FN à ce qui se passe à Paris avec Delanoë où les invertis se recruteraient entre eux - un puissant lobby gay au FN ?

    La direction du Front National, où les homosexuels sont désormais surreprésentés, semble avoir atteint le même niveau de décadence et de déconnection avec les Français que les « élites » de l’UMPS et de leur alliés. Rien d’étonnant donc à ce que Marine Le Pen, pressée par ses mignons de ne pas s’engager sur la dénaturation du phillipot briois marinemariage, ait choisi d’éluder cette question pourtant fondamentale mais dont elle n’a sans doute que faire, préférant les petits calculs électoralistes de boutiquière plutôt que défendre la famille et le droit naturel.

    Aucun parti politique du Système n’a eu de position claire et unanime sur le mariage gay, ce qui est la démonstration éclatante du pourrissement des esprits de notre classe dirigeante et de ses faux-opposants, prêts à tous les reniements pour ne pas paraître « ringards » aux yeux des faiseurs d’opinion.

    Pour revenir à la dévirilisation stupéfiante de la direction du néo-FN, j’ai un peu de mal à concevoir comment certaines personnes telles, par exemple, que son président d’honneur, parviennent à évoluer, sans avoir la nausée, au sein de cet aréopage improbable d’invertis, de francs macs et d’opportunistes sans scrupules.

    Il n’y a vraiment plus rien à attendre du Front mariniste si ce n’est de berner l’électorat patriote afin de canaliser une légitime colère populaire en lui imposant une orientation dialectique laïco-républicaine qui fleure bon les loges maçonniques.

     

    Comment expliquez-vous que malgré l'évolution de la ligne politique sur des questions essentielles Bruno Gollnisch reste au FN et qu'il sera candidat aux municipales et aux européennes de 2014 sous cette étiquette ?

    C’est en effet assez inexplicable. D’ailleurs, un certain nombre de ses amis, déçus de sa soumission apparemment sans limites au clan Le Pen, nous rejoignent au Parti de la France. Je n’ose croire qu’il ne reste au Front familial que par intérêt personnel ou électoral. D’ailleurs ce serait un très mauvais calcul, car je doute fortement que Bruno Gollnisch soit en position éligible lors des prochaines élections européennes. Le sémillant vice-président gollnisch-marinedu FN, Florian Philippot, lorgne sur la grande circonscription européenne Grand-Est où il s’est opportunément parachuté lors des élections législatives, causant moultes remous au sein des militants locaux qui ont vu débouler cette caricature d’énarque arrogant sans qu’on leur ait demandé leur avis. Nul doute que ce sera l’occasion pour Marine Le Pen de porter l’estocade définitive à Bruno Gollnisch en lui préférant Philippot pour être tête de liste.

    Bruno Gollnisch est un homme brillant, déterminé, aux convictions incontestables, qui a démontré qu’il n’était pas de ceux qui courbaient l’échine devant le politiquement correct, il a toute sa place au sein de la droite nationale non-reniée. Qu’il claque la porte de ce FN vidé de sa substance qui l’a mis au placard et l’utilise uniquement pour servir de caution nationale-catholique, nous l’accueillerons à bras ouverts.

     

    Quelle est la ligne politique, les orientations majeures du Parti de la France et que compte-t-il pouvoir faire à l'avenir dans la mesure où il est totalement exclu des media et qu'il n'est pas connu du grand public ?

    L’action politique du Parti de la France a vocation à s’inscrire dans la durée. Il ne s’agit pas de simplement participer aux différentes échéances électorales mais de mener un combat de civilisation. Il est hors de question de laisser le champ libre à une fausse droite qui n’a toujours fait qu’être à la remorque des socialo-communistes logo pdf verticaldans tous les domaines et à un Front National qui ne donne plus désormais que dans la démagogie gaucho-lepéniste.

    Le Parti de la France s’oppose résolument à toutes les idéologies véhiculées par les différents partis de gauche et leurs corollaires : étatisme, collectivisme, socialisme, fiscalisme, communisme, internationalisme révolutionnaire ou subversif, marxisme, post-marxisme, social-démocratie, social-mondialisme. Toutes les gauches d’hier ou d’aujourd’hui ont toujours eu une obsession : détruire les identités culturelles et nationales, faire table rase du passé, de notre Histoire et de notre mémoire pour imposer un modèle égalitariste, citoyen, laïciste et mondialiste.

    Nous proposons aux Français un projet de reconquête identitaire, culturelle, spirituelle, sociale, familiale, démographique, économique, budgétaire, sécuritaire, souverainiste et diplomatique.

    Peu importe que ce discours déplaise à l’engeance médiatique qui boycotte notre mouvement depuis sa création ; malgré nos faibles moyens logistiques, humains et financiers, il est de notre devoir et de notre responsabilité de maintenir toujours vivace la flamme de la résistance nationale dans une perspective historique d’espérance, de reconquête et de renaissance.

  • Manif DU 2 février contre la loi Taubira

    Vendredi 01 février 2013

     

    COMMUNIQUE DU PARTI DE LA FRANCE

    Mobilisation nationale contre le mariage homosexuel

     

    A travers le projet de loi Taubira sur le « mariage pour tous », le gouvernement poursuit un projet révolutionnaire et subversif de destruction de la famille pourtant fondée sur la loi naturelle voulant qu’un homme et une femme s’unissent pour transmettre la vie.

    Devant l’urgence et la gravité de la situation, le Parti de la France appelle ses adhérents et ses sympathisants à participer activement aux initiatives visant à faire barrage au vote de la loi.

    Il les invite donc, entre autres, à se joindre aux manifestations organisées le samedi 2 février dans 90 villes de France et à signer les pétitions demandant la consultation du Peuple Français par référendum et la saisie du Conseil Economique, social et Environnemental.

    Au-delà de la diversité de nos sensibilités ainsi que des légitimes réserves que nous pouvons émettre par ailleurs quant à certaines déclarations ou choix stratégiques, nous rappelons que le seul combat qui importe est d’empêcher à tout prix le vote de cette loi funeste et de sauvegarder l’institution du mariage selon le droit naturel.

  • Et une de plus dégoutée du Front Mariniste

     

    Marie-Anne Haas rejoint le Parti de la France

    Marie-Anne Haas, ex-secrétaire départementale du Front national, rejoint Le Parti de la France (Carl Lang).