Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Sénat: des salaires et des retraites en or et pourtant...

     

    Pastor-PS.jpgUn sénateur présente des notes de frais à la trésorerie du Sénat, …dont des notes de restaurant : 1.428 euros (51 convives) et 1.064 euros (38 convives), etc. …

     

    Il semblerait qu'il s'agisse de fausses factures aah... Que le resto en question est géré par la propre fille du sénateur aaah... Que le sénateur y détient des parts… aaaah...

     

    Allégations réfutées, bien sûr, par le sénateur qui affirme avoir porté plainte et produit à l'appui de ses proclamations d'innocence un « communiqué de soutien » de la Présidence du Sénat (papier à en-tête, signatures et tout et tout ...).

     

    corruption 1Problème : le communiqué se révèle être un faux. … Récapitulons : népotisme, fausses factures, faux en écritures publiques. Vous vous dites que ça se passait en Tunisie d'avant la révolution jasminisée, ou à la rigueur, au Tadjikisdétan oriental ! Ben non, camarades ! Nous sommes en France et ça se passe en ce moment, en 2011 !

     

    Le sénateur en question sappelle Jean-Marc Pastor (PS) et, tenez-vous bien, il est un des TROIS « questeurs » du Sénat, c'est-à-dire un des 3 bons garçons chargés de gérer correctement les 350 millions que nous coûte cette« noble » institution et qui ont essayé de s'octroyer, dans la plus grande discrétion, 3.500 € de « primes » à la fin juin 2011.

     

    Le quotidien, quoi !

     merci à Claude

  • Le journal Militant soutient la candidature de CARL LANG

    Depuis plusieurs mois déjà, la caste politicienne française s'agite en vue de l'élection présidentielle normalement prévue pour le printemps 2012. Elle offre aux Français le traditionnel spectacle de bas étage de gens qui se mettent en scène pour attirer l'attention du public avec le concours des médias qui fabriquent et détruisent les images des personnes selon des critères et des intérêts divers et opaques.

     

    mondialisme2Il faut le répéter sans cesse : le système politique est "verrouillé". En France comme ailleurs. Aussi longtemps que des événements imprévus et non maîtrisables ne bousculent pas l'ordre établi, les tenants du régime en place, à commencer par son magistère, savent tant bien que mal contrôler l'opinion pour éviter que, dans son ensemble, elle "pense mal", à défaut de ne rien penser. Le contrôle médiatique des cerveaux, dans le système démocratique, est parvenu à tel degré d'efficacité que, jusqu'à présent, du moins aussi longtemps que la grande masse des populations disposera d'un minimum de bien être, celle-ci est anesthésiée. Et lorsque les inévitables mécontentements face à la dégradation continue de la situation se font entendre, le théâtre qu'offre aux populations ce Janus politique que sont la "droite" et la "gauche" parvient à les calmer périodiquement, soit que les gens se soient laissés séduire par le porter-beau d'un personnage, comme Sarkozy en 2007, soit qu'ils votent contre quelqu'un, pensant qu'il est impossible de faire autrement dans un monde qui ne peut pas être autrement.

     

    Bien sûr, lorsque la situation se dégrade trop rapidement, les mouvements dénonçant les dérives du système connaissent un inévitable développement. Depuis quelques lustres, face à la politique criminelle des régimes démocratiques qui, objectivement, détruisent la civilisation et les peuples européens, cette réaction saine est incarnée par des mouvements politiques désignés médiatiquement sous l'appellation "d'extrême droite", réputée infâmante et susceptible d'épouvanter le "bon peuple".

     

    Marine Le Pen IsraelParfois, à la faveur de dispositions électorales, elles participent au pouvoir, comme aux Pays-Bas et au Danemark, sans toutefois provoquer de substantiels changements. Ailleurs, comme en France, elles sont ostracisées, marginalisées. C'est alors qu'elles commettent une erreur fondamentale d'espérer briser le cordon sanitaire qui les enserre en amodiant leur discours, leurs idées, bref, en donnant des gages au système. Nous le voyons avec le Front national de Marine Le Pen, si tant est que celui-ci a jamais été, depuis au moins 1978, autre chose qu'un parti d'essence démocrate.

     

    Affiche Carl LangEn effet, la difficulté majeure, pour tous ceux qui dénoncent la nocivité du système démocratique, est de se faire entendre de leurs compatriotes, de diffuser la pensée nationaliste au-delà des cercles restreints d'une élite. Si nous savons que le système ne sera pas mis à bas par le jeu truqué des élections, celles-ci existent et il faut savoir les utiliser pour briser l'omerta que nous subissons. Faire entendre notre voix à l'occasion de l'élection présidentielle est donc vital. Comment ?

     

    Aujourd'hui, dans le cadre de l'élection de 2012, l'homme qui est le plus à même de faire entendre à un public élargi la voix des nationalistes est CARL LANG. Longtemps dirigeant du Front national, il n’a pas hésité à sacrifier une position politique en vue à sa fidélité aux idéaux nationalistes qu'il place, comme tout militant, au dessus de sa propre condition. C'est un homme honnête et respectable qui n'accepte pas de compromission avec un système destructeur. S'il existe d'inévitables nuances entre MILITANT et Carl Lang, elles ne sont rien au vu de ce qui nous unit. Nous menons tous le même combat, à savoir la sauvegarde de la France et de notre civilisation européenne.

     

    Aussi, dans le contexte actuel, MILITANT ne peut que soutenir la candidature de Carl Lang à l'élection présidentielle de 2012 laquelle, constitue un parcours d'obstacles sans pareils puisqu'il doit préalablement obtenir 500 parrainages d'élus.

     

    Source

     
  • Marine le Pen

    Marine Le Pen, Présidente du Front National et candidate à l’élection présidentielle de 2012, a présenté les grandes lignes de son projet présidentiel Elle souhaite, la mise en application de la préférence nationale, en particuliers dans le cadre de l’entreprise.

    Mais lisez bien la suite! 

    Infosignaléepar
    un internaute

    Marine Le Pen s'estautoproclamée«candidatebdes PME etdu « made in France                               ,

    face à Nicolas Sarkozy et François Hollande qu'elle dépeint en « candidats du CAC 40 » et du « made in China ». Elle promet même une loi « Achetons français ».

    Les militants qui l'applaudiront en meetings les mois prochains brandiront pourtant des banderoles «          made in China ».

    Un de nos lecteurs, en visite en Chine pour affaires l'été dernier, est tombé, àNankin, sur un stock de banderoles proclamant « Marine Le Pen, la voix du peuple, l'esprit de la France ».

     


    Une banderole Marine Le Pen, Nankin, Chine (Un riverain de Rue89)

  • Immigration

    Explosion du nombre de demandeurs d’asile (Rennes)

     

    Les services de la préfecture ont enregistré 832 demandes d’asile depuis le début de l’année (hors mois de décembre). Le chiffre est en très forte augmentation (plus de 200 % en trois ans). Les demandeurs viennent à Rennes à cause de la régionalisation des procédures de demande d’asile.

    Ils choisissent la France car la plupart des pays du monde ont considérablement réduit leur immigration. La France n’a pas touché à la procédure d’accueil des demandeurs d’asile. Celle-ci garantit au demandeur de demeurer en France le temps de l’instruction de son dossier (19 mois en moyenne) avec attribution d’une allocation temporaire d’accueil (Ata), de l’aide médicale d’urgence d’État et d’un hébergement en Centre d’accueil de demandeurs d’asile (Cada).

    En France, la demande est acceptée dans 30 % des cas environ. C’est bien supérieur à la plupart de nos voisins (en Grèce, par exemple, le taux de réponses positives est de 0,5 %) et cela se sait : la France est aujourd’hui la première nation européenne pour les demandes d’asile (deuxième au monde, derrière le Canada).

     Cela pose problème en matière de logements car l’augmentation des demandes dépasse largement l’augmentation des places en Cada. Pour ne pas terminer à la rue, nombre de demandeurs s’orientent vers le dispositif d’hébergement d’urgence (le 115, doté de 239 places en Ille-et-Vilaine). Pas conçu pour eux, celui-ci s’en trouve saturé à son tour. D’où de grosses tensions autour des questions d’hébergement d’urgence… et la démultiplication de squats, à Rennes, où s’entassent des familles de demandeurs d’asile. Rennes Ma Ville

  • Serrez-vous la ceinture

    Le député UMP Lionnel Luca s'appliquera à lui-même la baisse de 10% refusée par l'Assemblée.

    Sans surprise, l'amendement défendu par Lionnel Luca (UMP) visant à réduire de 10% les indemnités des députés en 2012 a été repoussé lundi après-midi à l'Assemblée nationale. L'ensemble des députés UMP présents, dont leur président de groupe, Christian Jacob, venu spécialement en séance à ce moment là, ont voté contre, et la gauche s'est abstenue. Seuls ont voté pour Lionnel Luca et sa collègue de Seine-et-Marne Chantal Brunel. Pour défendre cet amendement, cosigné par 32 députés (dont le porte-parole du Nouveau centre, Philippe Vigier, le villepiniste Jean-Pierre Grand, le non inscrit Nicolas Dupont-Aignan, candidat à l'Élysée en 2012, et le Vert François de Rugy), Lionnel Luca a estimé qu'en période de crise, cette mesure était susceptible de réaliser cinq millions d'euros d'économies. Mais surtout, a-t-il expliqué, de demander «un effort personnel de chacun des députés».

    Sévèrement, le rapporteur spécial Jean Launay (PS) s'est exprimé à titre personnel pour dire que cet amendement avait «un caractère d'affichage sinon de gadget» mais «pas de pertinence sur le plan politique». Le député PS du Lot a précisé que l'indemnité parlementaire était régie par une ordonnance du 13 décembre 1958, et qu'elle était calculée par référence au traitement des fonctionnaires d'État hors échelle. Jean Launay a ironiquement conseillé au député UMP des Alpes-Maritimes de «renoncer à son indemnité de vice président du conseil général». Le socialiste René Dosière a renchéri: «Cet amendement n'est pas du tout opérationnel. Pourquoi tout ce cinéma?». Venant à la rescousse de Lionnel Luca, la députée de Seine-et-Marne Chantal Brunel a déclaré qu'elle voterait cet amendement pour être «au rendez-vous de l'exemplarité et de la solidarité avec les Français» auxquels on demande des efforts.

    Baisse du budget de l'Assemblée

    Dans sa réponse à Lionnel Luca, la ministre du Budget Valérie Pécresses'en est tenue aux principes. Elle a souligné qu'en 2012, «il n'y aura aucune baisse d'aucun revenu» conformément à la ligne du gouvernement, en dépit de la crise. Elle a précisé que les revenus des fonctionnaires augmenteraient de 3% en 2012, et que les revenus de remplacement seraient indexés sur l'inflation. La ministre du Budget a aussi annoncé une baisse de «40 millions d'euros» des crédits de communication des ministères, dans le cadre du plan de rigueur.

    Jugeant que sa proposition était «un élément de confiance entre les élus et nous» Lionnel Luca a annoncé en conclusion qu'à titre personnel, il «s'appliquerait à lui-même la baisse de 10%» de son indemnité parlementaire. Chantal Brunel a aussi accusé la gauche de s'être abstenue sur un autre amendement, signé celui-là par le président de l'Assemblée nationale Bernard Accoyer, et par les deux questeurs UMP, Richard Mallié et Philippe Briand, qui prévoit une réduction de la dotation demandée à l'État par l'Assemblée de 3%, ce qui représentera 16 millions d'euros supplémentaires d'économies en 2012. L'amendement de baisse de 3% du budget de l'Assemblée a été adopté par les seules voix UMP.

  • Quand Marine Le Pen fustigeait le halal au conseil régional

     Quand les élus du FN disent tout et leur contraire .MAIS POUR ËTRE ELUS QUE NE FERAIENT-ILS PAS!

     
    Un élu (FN) leader de la viande halal dans la région, ce n'est pas contradictoire, expliquaient la semaine dernière les cadres du Front national.En 2010, Marine Le Pen assurait l'inverse en commission permanente du conseil régional.Paul Lamoitier, élu FN et doyen du conseil régional, est à la tête d'une agence commerciale dans le secteuSauf que les propos de Marine Le Pen, tenus lors d'une commission permanente du conseil régional du 8 novembre 2010, ajoutent encore au sentiment de « paradoxe ». Ce jour-là, le conseil régional est saisi par la communauté d'Hénin-Carvin, qui lui demande d'accorder une subvention à une boucherie halal. L'entreprise sollicite des fonds publics au nom de l'aide au développement économique.Pour Marine Le Pen, cette demande de subvention « pose un problème de fond : le problème de la violation de la loi de 1905 » . Pour elle, si le conseil régional accordait une aide financière à cette entreprise - « dont on voit bien qu'elle a vocation à s'adresser à une clientèle qui est, sinon exclusivement, quasiment dans une immense majorité d'une seule confession religieuse », précise la patronne du FN - cela reviendrait à « participer à une discrimination à l'embauche » et à contribuer au « financement religieux par l'intermédiaire d'un financement public ». Et Marine Le Pen d'ajouter que financer cette entreprise reviendrait pour le conseil régional à « accepter une société qui perd son unité autour des valeurs républicaines » et à « participer à la ghettoïsation, (...) à une société qui se fracture ». Le groupe FN au conseil régional, dont est membre Paul Lamoitier, patron d'une agence commerciale intervenant notamment dans le secteur halal, a donc voté contre cette délibération...Abdelkader Aoussedj, porte-parole de la Grande mosquée de Paris, pointe lui aussi la contradiction entre le discours de 2010 et la situation professionnelle de l'élu frontiste. Mais plutôt que de manier l'invective, ce représentant des musulmans de la région s'amuse - un peu - de la situation : « Marine Le Pen devrait cesser ses attaques contres les musulmans, qu'elle accuse de tous les maux. Elle devrait apprendre de ses élus la manière de travailler avec tout le monde ». 

    MATHIEU MILLECAMPS

  • A partir de 2007 le discours de la famille Le Pen sur l'Islam a radicalement changé

     

     


    Rappel :




    Jusqu'en 2007 la position du Front National devant l'Islam avait été exprimée à de nombreuses reprises et notamment par Jean-Marie Le Pen "je crois pour des raisons très profondes que l'Islam est incompatible avec la culture européenne…. car l'Islam ne peut séparer le laïc du sacré , la religion du politique….La charia est la loi de l'Islam ! (L'heure de vérité 27/01/1988)


    Avec la campagne présidentielle de 2007, dont Marine Le Pen assurait la direction stratégique, on assiste à un changement total.


    Avec le discours de la dalle d'Argenteuil, Le Pen n'est plus le défenseur des Français de souche mais flatte les "jeunes" des banlieues, justifie leur "révolte" et excuse leurs violences intolérables en leur disant "vous êtes des victimes".


    En 2009 Jean-Marie Le Pen oubliant ses engagements déclare : "les cinq piliers fondamentaux de l'Islam sont parfaitement compatibles avec la société française" et poursuit sa réponse en attaquant les religions chrétiennes !


    En mars 2010 un élu de la liste conduite par Marine Le Pen (Région Nord-Pas-de-Calais) s'avère être le premier fournisseur des boucheries HALAL de la Région etSteeve Briois, secrétaire général du Front "mariniste" (ex Front National), estime que l'engagement politique derrière Marine Le Pen n'est en rien contraire au financement de l'islam et des mosquées.


    En mai 2011 Marine Le Pen, critique Geert Wilders, "populiste" (sic) des Pays Bas et estime, au contraire, de celui-ci, que "l'Islam est compatible avec la démocratie" en affirmant que l'Islam n'implique pas la charia.


    Depuis, l'hiver islamique se met en place après le printemps arabe :
    - la charia est proclamée en Libye par le Président du CNT
    - en Egypte les militaires assassinent les cooptes et financent l'action sociale des islamistes pour se concilier les bonnes grâces des futurs vainqueurs des élections"démocratiques"
    - en Tunisie les femmes craignent l'abandon du statut imposé par Bourguiba et le retour en force de la charia, tandis que les jeunes, à l'origine de la Révolution de Jasmin et qui ne sont pas déjà partis pour l'Europe, n'ont ni emploi, ni avenir.


    Devant le "retour en force" de la charia inséparable de l'Islam, ce qui était tout à fait prévisible, "Fifille" se dépêche, grâce à la complaisance des médias, de dire le contraire de ce qu'elle a dit hier.


    Vous avez dit candidate "nationale" ?


    Les cocus seront nombreux en avril 2012 !

  • Front Nationhalal : les électeurs choisiront…

    jeudi 3 novembre 2011

     
    Photos La Voix du Nord




    Depuis sa création en 2009, le Parti de la France enregistre régulièrement de nouvelles adhésions, dont un certain nombre émane d’anciens membres du Front National déçus par la nouvelle orientation idéologique de leur parti depuis que Marine Le PEN en a pris la direction.
    Suite à la récente révélation du site Contre-Info, largement reprise par d’autres sources d’informations, selon laquelle le plus gros fournisseur de volaille halal de la région Nord-Pas de Calais n’était autre que Paul LAMOITIER, conseiller régional FN, les adhésions au Parti de la France ont connu un nouveau pic.


    A présent, dans les discours comme dans les écrits, il conviendra donc de parler de Front Nationhalaldès lors que l’on fera référence au parti fondé par Jean-Marie Le PEN et présidé par sa fille.


    On ne peut d’un côté dénoncer les prières de rue et de l’autre faire impunément la promotion de la viande halal qui, en quelques années seulement, a littéralement envahi les rayons de nos supermarchés, sans même parler des conditions scandaleuses de l’abattage rituel qui consiste à ne pas assommer les animaux.


    Les vrais nationaux n’entendent pas céder un pouce aux communautarismes qui menacent la cohésion de notre pays. Mieux : ils s’engagent, s’ils arrivent aux responsabilités, à promouvoir notre patrimoine culinaire et nos modes de consommation auxquelles n’appartient définitivement pas l’alimentation halal.


    Par ailleurs, on peut légitiment se demander pourquoi Monsieur PAUL n'est pas exclu du groupe présidé par la successeur de Jean Marie LE PEN au Conseil Régional Nord Pas de Calais, alors que Monsieur Maurice a fait l'objet d'une mise à l'écart, et c'est peu dire !!!! Qu'y aurait'il derrière tout ça ?


    Dénoncer le QUICK Halal de Roubaix, c'est peut être très bien, mais comment cautionner Monsieur PAUL, le livreur de poulet halal ?

  • Après le Père, la Fille

    Le microparti de Marine Le Pen

    L'Express publie des extraits de l'ouvrage de Romain Rosso dans La Face cachée de Marine Le Pen:

    "Jean-Marie Le Pen possède son microparti, Marine Le Pen aussi. Le 23 décembre 2010, la CNCCFP a enregistré un nouveau parti politique baptisé Jeanne – allusion à Jeanne d’Arc. Steeve Briois [par ailleurs secrétaire général du FN] en est le mandataire financier. Jeanne est née en toute discrétion le 9 novembre précédent, créée par Florence Lagarde, présidente, et Olivier Duguet, trésorier – un ancien du GUD proche de Frédéric Chatillon. L’objet de cette association ne mentionne certes pas explicitement Marine Le Pen, il est toutefois transparent : «Définir et promouvoir les conditions d’une nouvelle offre politique, elle regroupe toutes celles et tous ceux qui entendent participer au redressement de la France. » Grâce à des prêts importants de particuliers, Jeanne a prêté de l’argent à près de 500 candidats FN lors des cantonales de 2011, à une époque où le FN n’avait pas encore vendu le Paquebot. Jeanne sera-t-elle appelée en 2012 ?"

    Michel Janva

  • La critique légitime d'une religion et le respect des croyants

     

    Dans Présent, Jeanne Smits revient sur l'attentat dont ont été victimes les bureaux de Charlie Hebdo :

    "J’ai entre les mains les dessins et les articles de Charlie Hebdodans le numéro incriminé par – suppose-t-on – des musulmans (ou en tout cas par deux personnes qui ont été vues lorsqu’elles sortaient des locaux, et qui venaient semble-t-il d’y lancer un cocktail Molotov). Je n’y trouve trace ni de diffamation de l’islam, ni d’obscénités comparables à celles qui y visent régulièrement les catholiques. On navigue entre le rigolard, guère talentueux, d’une image de Mahomet avec un nez rouge et l’inscription « oui, l’islam est compatible avec l’humour », et l’image de la une, encore un visage du prophète : « 100 coups de fouet, si vous n’êtes pas morts de rire ».

    Les dessins dénoncent, non sans justesse, la charia, ses lapidations, ses peines barbares, la burqa, la polygamie et j’en passe. Vulgaire ? Soit. Offensant pour les musulmans qui n’admettent pas la représentation du Prophète ? Oui encore, et on peut le regretter au nom du respect des personnes, mais enfin,Charlie-Hebdo n’a pas osé le tiers du quart de ce qu’il balance aux chrétiensEt à vrai dire, il pose de vraies questions. Mais l’une des phrases les plus violentes que j’ai relevées est celle-ci, sous un dessin de Mahomet : « S’il y avait eu une primaire chez les prophètes comme au PS, je lui aurais fait bouffer sa couronne d’épines dès le premier tour, à votre Jésus. »

    A part ça, un papier pour mettre dans le même sacfondamentalistes catholiques et intégristes musulmans, c’est signé Jean-Yves Camus. Pourtant les faits montrent que les attitudes et les méthodes n’ont rien à voir… [...] Il s’agit de faire la différence entre la critique légitime d’une « religion » qui est avant tout un système politique et juridique totalitaire – et l’attentat contre Charlie le confirme en quelque sorte – et le droit au respect des croyants et le droit de cité de la religion en tant que telle dans la vie publique."

    Michel Janva

  • Lettre d'un Grand père indigné

     Une très bonne analyse de ce qui se passe en France

    Je suis fatigué. J'ai 75 ans. J'ai travaillé, à l'école ; réussi ma carrière sans l'aide de mes parents ; fils d'ouvriers j'en n'ai pas honte !! Mais je m'aperçois que tout va de travers de plus en plus chaque jour. Les semaines de travail étaient longues sans 35 heures ni RTT. C'était comme ça ; on ne s'en plaignait pas vraiment. Je n'ai pas hérité de biens substantiels ; ma position professionnelle et sociale ne m'a pas été donnée non plus ; j'ai travaillé pour ça. Au soir de ma vie, Je suis fatigué. Je suis fatigué de m'entendre dire que je dois partager ce que j'ai avec des gens qui n'ont pas mon honnêteté. Fatigué de constater qu'en permanence nos gouvernements, de quelque bord qu'ils soient,me prennent de l'argent pour donner à des gens trop paresseux pour travailler. Bien sûr je veux bien aider ceux que le sort a brutalement frappés : chômage, maladie grave. Mais n'est pas le cas de la majorité des personnes concernées. Je suis fatigué de m'entendre rappeler combien la France va mal, par la faute bien sûr de la droite,et aussi des socialistes (ou apparentés) millionnaires comme Mrs Fabius, Strauss-Kahn (avant la chute),Noah, Berger, Mmes Bouquet, Balasko etc.., fatigué de recevoir des leçons des mêmes, qui appellent de leurs voix une France ouverte à tous alors que tant d'entre eux résident à l'étranger pour ne pas payer leurs impôts en France. Dans 20 ans ou 30 ans, si on continue à les suivre comme on le fait déjà, Nous aurons l'économie d'un pays sous développé, La liberté de la presse de la Chine, La violence du Mexique, Et la même intolérance que l'Iran. Je suis fatigué du comportement hégémonique des syndicats qui ne représentent pas grand monde mais n'hésitent pas à paralyser tout Le pays pour satisfaire des intérêts purement corporatistes, pour beaucoup hors du temps, sans strictement aucun souci du bien de la collectivité. Je suis fatigué que notre tolérance vis à vis des autres cultures nous amène à considérer comme normal que l'Arabie Saoudite finance chez nous des mosquées, où l'on prêche la haine de l'Occident, avec les subsides qu'elle tire du pétrole, alors qu'elle proscrit sur son Sol la construction d'églises et synagogues. Je suis fatigué d'entendre à longueur de temps que je dois diminuer mes émissions de CO2 parce que c'est «bon pour la planète», alors que la Chine inaugure deux à trois centrales thermiques par semaine. Je suis fatigué de m'entendre dire que notre tradition d'asile nous oblige à accepter tous les miséreux de la planète et à payer pour eux, même quand ils sont clandestins ou n'ont jamais travaillé ni cotisé un centime chez nous ; Et je suis encore plus fatigué de constater que nos personnages politiques, de droite comme de gauche, trouvent apparemment ça très bien puisqu'ils ne font rien pour y remédier quand ils sont au pouvoir, ou approuvent quand ils sont dans l'opposition. Je suis fatigué des Français je crois ; prétentieux, donneurs de leçons, égoïstes, assez lâches et finalement pas sérieux. Fatigué de devoir payer des impôts fonciers largement augmentés alors qu'on s'est privé pour payer notre maison et maintenant on paye un loyer pour l'état ! Je suis heureux d'avoir 75 ans. Je ne verrai pas le Monde que nous préparons consciencieusement par veulerie. Mais je plains sincèrement mes descendants. Et si vous pensez comme moi alors envoyez ce texte à tous ceux qui pensent comme nous.

    Un grand père indigné !!