Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Communiqué de Carl Lang : candidat de la droite nationale aux élections présidentielles


    Lors de son allocution télévisée, le président Sarkozy a confirmé que les prévisions de croissance seraient revues à la baisse, entrainant un besoin d’économies de 6 à 8 milliards d’Euros.

    Qui va payer ? Où va-t-on trouver l’argent ? A quoi s’attendre cette fois-ci ? Jamais, au cours de son intervention, le président Sarkozy n’a envisagé comme source d’économies le poste de dépenses sans doute le plus coûteux de notre pays : L’immigration.

    La seule certitude est de voir s’aggraver encore les politiques de persécution fiscale des contribuables et le refus du pouvoir de s’attaquer aux gaspillages publics, aux dépenses indécentes de fonctionnement, au train de vie de l’Etat et à la politique d’immigration qui ruine la France.

    C’est pourquoi Carl LANG et le Parti de la France réclament qu’un chiffrage du coût réel de l’immigration soit rendu public. Les Français ont le droit de savoir que la suppression des dépenses annuelles en matière d’immigration permettrait non seulement de trouver les 8 milliards du jour, mais aussi de combler l’essentiel des déficits publics de l’année.

    Il est urgent d’instaurer dans notre pays le patriotisme social afin que l’ensemble des aides sociales, familiales et publiques Françaises soient réservées exclusivement aux Français.

    Il est temps de rendre la France aux Français !

  • Nous devons soutenir ce combat

    Institut Civitas
    17, rue des Chasseurs

     

    Paris, le 29 octobre à 12 H 30

     

    Halte aux mensonges et à la désinformation

     

    Contrairement aux bruits malveillants qui courent aucun des manifestants interpelés place du Châtelet  à Paris n'a été condamné à quoi que ce soit.

     

    Essayer d'apeurer les « indignés » catholiques ne prendra pas : ce sont là  des méthodes de barbouzes qui ont fait leur temps et qui retombent toujours sur leurs auteurs.

     

    Civitas a une dizaine d'avocats qui se sont volontairement portés au secours des jeunes qui ont été placés en garde à vue comme s'il s'agissait de  terribles terroristes qui avaient commis d'horribles actes de violence.

     

    Cette soi-disant violence est un mensonge montée de toutes pièces par le système qui commence à paniquer. Le premier à tomber dans le panneau a été Mgr Vingt-Trois dont la référence suprême semble être le journal Le Monde ou son autre avatar La croix.

     

    Il devrait plutôt prendre conseil auprès de ses pairs, entre autres Mgr Centène, évêque de Vannes, qui a déclaré :

     

    « Je félicite et j'encourage tous ceux qui, en cohérence avec leur foi, n'hésitent pas à agir publiquement, et qui, bien que n'usant pas de violence, aussi bien verbale que physique, sont emmenés par les forces de police et placés en garde à vue, alors qu'ils manifestent, en toute justice, leur désapprobation face à des spectacles dont l'ignominie dépasse l'entendement même. »

     

    Alain Escada, secrétaire Général de Civitas

     

    Civitas
    17, rue des Chasseurs - 95100 Argenteuil
    01.34.11.16.94 

  • Printemps arabe

    Paris, le lundi 24 octobre 2011.

    Bernard Antony, président de l’Institut du Pays Libre, communique :

    Le « printemps arabe » a désormais un nom : « sharia » !
    La proclamation à Benghazi de la sharia comme désormais source principale du droit en Lybie, c’est vraiment le très beau, le superbe résultat de la politique, approuvée à droite comme à gauche, de messieurs Bernard-Henri Lévy, Sarkozy et Juppé et des bombardements protecteurs de l’OTAN ! 
    Pour beaucoup, que n’abreuvent que les informations ou la désinformation des médias, la sharia c’est simplement le retour à la législation de la polygamie et l’on ne saurait prendre cela au tragique. Les imbéciles ignorants feront sur cela des quolibets salaces. 
    Or la sharia, c’est ni plus ni moins l’ensemble du code islamique intégrant et régissant la totalité des actes humains. L’islam, c’est la sharia, la sharia, c’est l’islam. C’est le socle de la théocratie totalitaire dont le modèle a été établi à Médine par Mahomet.
    Cent fois le Coran rappelle qu’obéir à Dieu, c’est obéir à son prophète. La sharia, c’est la codification aux premiers siècles de l’islam de ce qui est prescrit dans le Coran et de tout ce que le prophète, selon la tradition (sunna), aurait fait et enseigné (hadiths). C’est la perfection d’une théocratie totalitaire régissant tout le monde et toutes choses dans tous les ordres de la religion, de la morale, de la politique, de la culture, en résumé de la vie individuelle et sociale sous tous leurs aspects et sous le contrôle de tous par tous. 
    Avec les phénomènes résultant de l’effondrement de l’empire ottoman et de la domination des puissances européennes, les peuples de plusieurs pays d’islam avaient connu plus ou moins de distanciation avec le système sharaïque. Mais nous assistons partout en islam à son retour en force. 
    La sharia, ce n’est pas seulement le mariage possible avec quatre épouses simultanément et l’achat d’autant de concubines que l’on peut en avoir, avec toutes les facilités d’un divorce avec les unes, prononcé en trois répétitions de la phrase de répudiation, ou d’une simple expulsion pour les autres.
    La sharia, ce n’est pas seulement le statut d’infériorité et de soumission de la femme sur bien des plans. C’est encore notamment, comme le rappelle le dictionnaire du Coran (Robert Laffont) sous l’éminente direction de Mohammed Ali Amin-Moezzi, grand universitaire de la Sorbonne, une affirmation de la stratification de l’humanité qui, idéologiquement, légitime l’esclavage. 
    - Au haut de la hiérarchie est le mâle musulman, parmi lesquels la sharia distingue le commun (al-âmma) et l’élite (al-khâssa).
    - Au bas de l’échelle, il y a les hommes sans religion, les « adamiens ». Selon la sharia, ils sont « sans foi ni loi ». « S’ils ne se convertissent pas, affirme la sharia, leur sang est licite ».
    - Au milieu sont « les gens du Livre », les juifs et les chrétiens, gens inférieurs mais que l’on peut laisser vivre selon le statut de « dhimmi », ses tolérances et ses contraintes, mais que l’on a souvent persécutés quand ils refusent la conversion.
    C’est un dogme de l’islam et de sa sharia que d’affirmer que tous les non-musulmans païens ou gens du Livre iront en enfer. 
    La sharia est aujourd’hui le code proclamé de l’ordre totalitaire islamique dans la plupart des grands pays d’islam, chiites ou sunnites, Iran, Arabie, Pakistan, Afghanistan, Soudan, Nigéria du Nord, etc… D’autres pays la rétablissent progressivement dans les faits selon le rideau de fumée de l’islamisme « modéré ». (Turquie-Égypte-Irak)
    En Lybie, grâce à l’OTAN, grâce à la France, la sharia est donc proclamée. En Tunisie, avec la victoire électorale des dits « islamistes », elle va être d’abord imposée dans les faits. 
    Mais la vérité, partout, c’est que l’islamisme, c’est l’islam réel fondé sur la sharia.
    Hélas, chez nous, tous les responsables des grands partis politiques, sans exception aucune, et aussi presque tous les responsables religieux, et encore la plupart des enseignants et des journalistes ne veulent voir dans l’islam qu’une religion. 
    Soit ils sont des ignorants, soit des dissimulateurs de la vérité. 

  • COMMUNIQUE DE PRESSE DE CARL LANG PRESIDENT DU PARTI DE LA FRAN


     

    Exécutions sommaires et Charia : Premiers succès de Bernard Henry Lévy et de l'OTAN en Lybie !

     

    L'OTAN et BHL, grand gourou de la politique étrangère française et autorité morale, médiatiquement proclamée, de la République universelle, citoyenne et laïque, viennent d'obtenir une double victoire historique en Lybie : d'une part, le lynchage et l'exécution sommaire de Khadafi et d'autre part, la proclamation par le nouveau pouvoir de la Charia comme socle du modèle social lybien.

    C'est dire si les droits de l'homme et les valeurs démocratiques vont pouvoir s'exprimer dans toute leur plénitude !

    Par ailleurs, un "bonheur" ne venant jamais seul et grâce au "Printemps arabe", le parti islamiste vient de remporter les élections en Tunisie.

    Enfin, en Egypte et dans l'indifférence générale de la Communauté internationale, les persécutions et les assassinats des Chrétiens coptes s'organisent maintenant avec la participation active de la télévision d'Etat et du régime en place.

    En vérité, le soi-disant "Printemps arabe" a été un véritable Printemps islamiste.

    L'effondrement du mythe des régimes laïcs dans ces sociétés musulmanes devrait faire réfléchir les idiots utiles, collaborateurs et compagnons de route de l'idéologie coranique qui expliquent en France que l'islam est compatible avec les valeurs de la République ou encore que l'islam serait acceptable mais pas la Charia. Comme si l'on pouvait séparer l'une de l'autre!

    Ces événements dans le monde arabe devraient servir d'avertissement à tous ceux qui, depuis quarante ans, militent pour une immigration active au nom d'un prétendu anti-racisme, véritable faux nez de l'anti France, et à tous ceux qui pensent que l'idéologie coranique va se dissoudre dans le plastique de notre carte nationale d'identité.

    Ils ont aimé l'immigration et aiment la colonisation ?

    Ils vont adorer l'islamisation et la Charia !

     

  • Thomas Joly secrétaire général du Parti de la France

     
     
    En cliquant sur le lien suivant, vous trouverez l'entretien que le secrétaire général du Parti de laFrance
     a accodé à l'hebdomadaire Rivarol et qui sera publié dans le numéro du 21/10/11 : http://www.thomasjoly.fr/article-pour-une-droite-nationale-sans-concession-86899928.html
      Bonne lecture

  • 1 euro pour les socialistes

    1 euro pour voter socialiste avec cet euro les pauvres peuvent acheter un pain

    Mais 1 euro multiplier par 2 500 000  personnes cela représenterait une mane importante pour les restos du coeur, qui sont actuellement en difficulté pour venir en aide  aux Français en très grande précarité, ces 2millions 500 milles euros seraient d'un grand secours à cette association caritative .

    Alors que les socialistes se permettent de critiquer le gouvernement pour sa gestion et l'augmentation du coût de la vie. eux qui se disent défenseurs de la classe ouvrière n'hésitent pas à demander 1 euro à plus pauvres q'eux, alors remettez ça dimanche prochain.

    Qu'en pensez-vous et réfléchissez!

  • Que sera la France en 2012?

    Pour ne pas briser "l'enthousiasme" des 2 prétendants socialistes à la présidentielle nous avons pris l'initiative de coller les affiches du Parti de la France dans plusieurs localités socialistes, et nous continuerons les autres jours. Espérons que cette initiative sera suivi par les membres de notre Parti.

    Lors des ces débats les socialistes n'ont jamais parlé de l'immigration, sujet tabou pour eux, il faut s'attendre par malheur si les socialistes revenaient au pouvoir à plus de misère pour les Français et plus de solidarité pour leurs "invités".

     

    Rappelons un fait majeur du Mittérandisme au sujet des finances de la France 

    Cela s'est avéré exact par le passé. N'oublions pas qu"en 1981 lors du débat Giscard - Mittérand ce dernier avait publiquement reconnu que les finances de la France étaient saines et que la cagnotte était faite pour être dépensée. Nous avons subi cela pendant 14 années suivi malheureusement par la même politique avec cette droite. Allons-nous continuer et jusqu'à quand?  Pensons à l'avenir de nos enfants, auront-ils encore le droit à la parole dans un pays qui est le leur! 

    Ne vous trompez plus lors de vos prochains choix. .

  • Interview de Carl LANG dans Synthèse Nationale

     

     

    Quel est le sens de votre candidature à cette élection présidentielle de 2012 ?

    Il s’agit pour nous d’offrir à la France et aux Français une nouvelle perspective politique qui réponde aux défis du XXIème siècle. On ne pourra pas résoudre les difficultés d’aujourd’hui avec les vieilles recettes économiques, idéologiques ou doctrinales du siècle passé. Il faut prendre en compte la phénoménale évolution qui a transformé le monde entre 1914 et 2011.

    L’équilibre des puissances n’a cessé d’évoluer et l’explosion démographique a bouleversé les rapports de force. Le monde issu de la deuxième guerre mondiale s’est heureusement métamorphosé avec l’effondrement du mur de Berlin, de l’URSS et du bloc de l’Est. La dernière crise financière et économique apparue en 2008 fait prendre conscience aux pays occidentaux la réalité de leur fragilité et de leur déclin. La vieille Europe industrielle est aujourd’hui dépassée par l’émergence de nouvelles puissances économiques et démographiques qui seront demain des puissances politiques et militaires.

    Après l’effondrement du monde communiste, un certain nombre de pseudo-intellectuels avait parlé de la « fin de l’histoire ». En vérité, l’histoire ne cesse de s’accélérer en prenant une dimension nouvelle et planétaire.

    Il ne s’agit plus aujourd’hui de simples enjeux politiques ou géopolitiques traditionnels. Les enjeux de ce siècle sont des enjeux de civilisation.

    Puisqu’il nous faut répondre à ces nouveaux défis de civilisation, le temps est venu de travailler à la refondation du courant national.

    Notre projet de refondation portera à la fois sur les méthodes et l’organisation du mouvement national français, en particulier par la mise en place de structures plurielles et décentralisées s’appuyant sur des réseaux et des associations agissant à la base et au contact direct des Français, et ce dans tous les domaines d’intervention, culturels, sociaux, politiques etc… en privilégiant les implantation locales. La logique du parti unique avec un fonctionnement pyramidal sous l’autorité d’une personnalité disposant des pleins pouvoirs est totalement obsolète.

    Les nécessaires combats du présent et du futur devront donc prendre des formes nouvelles qui s’inscriront dans une volonté de résistance totale à la destruction de l’identité et des libertés du peuple français.


     

    Mais la refondation la plus essentielle doit porter sur les idées, sur les valeurs et sur le projet, afin de pouvoir écrire la grande page historique de la Reconquête nationale et européenne.

    Lire la suite