Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Immigration et demain?

    Quel avenir pour les générations futures ? Sur certains blogs on ne fait que critiquer mais il vaudrait mieux agir!

    Quel homme politique aura le courage de s'ériger réellement contre l'invasion migratoire de plus en plus importante, et ne pas attendre les élections pour agir! avec un Président  pensant enfin à son pays et aux Français d'abord!

    Pour quelle raison après avoir "lutté" pour un régime démocratique dans leur pays d'origine viennent-ils en France? toujours pour les avantages et cela  au détriment de nos compatriotes. 

    Il est plus que temps de mettre fin à cette inquiétante situation. Est-ce que les français bougeront un jour? exigeons un référendum seul le peuple est souverain et doit décider de son avenir!

  • Nous ne sommes plus maître chez nous

    L’association attaque le ministre suite à ses propos sur le "problème" du nombre de musulmans.

    Après Brice Hortefeux, au tour de Claude Guéant. A peine deux mois après sa prise de fonctions, SOS Racisme a déposé plainte contre le minstre vendredi devant la commission des requêtes de la Cour de Justice de la République (CJR) pour incitation à la haine raciale. Sous la présidence de Nicolas Sarkozy, il est donc le deuxième membre du gouvernement de l’intérieur attaqué pour ce mot

    SOS Racisme se réfère aux propos tenus pas le ministre le 4 avril. Claude Guéant avait estimé qu’il était "vrai que l'accroissement du nombre des fidèles de [la religion musulmane] et un certain nombre de comportements, posent problème".

    Discours récurrent fondé sur la xénophobie

    Pour l’association, ces propos "ne sont pas un simple dérapage mais s'inscrivent dans un discours récurrent chez le nouveau ministre de l'Intérieur, discours fondé pour l'essentiel sur la xénophobie et la discrimination". SOS Racisme s’est également référé à d’autres déclarations de Claude Guéant, notamment lorsqu’il avait estimé que les Français "ont parfois le sentiment de ne plus être chez eux" ou avait parlé de "croisade" à propos de l'action menée par Nicolas Sarkozy pour convaincre la communauté internationale d’intervenir en Libye.

    Mercredi, en marge d’un déplacement, le ministre s’était défendu d’avoir "jamais rien dit qui soit de nature raciste", estimant que et "rien" n’était "plus éloigné" de ce qu’il pense "que la xénophobie". Au contraire, pour lui, son action "est précisément pour éviter que la xénophobie ne gagne pas [son] pays".

    D’autres procédures en vue

    La CJR est la cour compétente pour juger des crimes et délits commis par les membres du gouvernement dans l’exercice de leurs fonctions. Sa commission des requêtes examinera la plainte lors d’une réunion en mai ou juin. Si elle la juge recevable, le procureur général près la Cour de cassation, Jean-Louis Nadal, saisira la "commission d'instruction" de la CJR, formée de trois magistrats de la Cour de cassation, et une enquête sera ouverte. C’est à l’issue de c es investigations que la commission d’instruction décidera soit du non-lieu, soit du renvoi de Claude Guéant devant la CJR.

    Mais les procédures pourraient ne pas s’arrêter là pour l’ancien secrétaire général de l’Elysée. Jeudi, d’autres associations antiracistes ont annoncé leu intention porter plainte contre le ministre pour des motifs similaires. Ainsi, le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (Mrap), l'association "SOS Soutien ô sans papiers" et un élu local pourraient eux aussi s’en prendre aux propos du ministre.

    Pourquoi ne pas réformer la loi 1901?  il faudrait y réfléchir!

  • La purge au FN

    jeudi 21 avril 2011

    Au FN, Marine Le Pen liquide les derniers proches de Gollnisch

     



    La présidente frontiste expulse un à un les gollnischiens, notamment dans la fédération Rhône-Alpes, acquise à son ancien rival.




    A Nanterre, une commission des conflits se réunissait ainsi lundi pour juger une vingtaine de militants, parmi lesquels bon nombre de soutiens de Bruno Gollnisch.


    « A travers notre éviction, c'est Gollnisch qui est visé »
    Soutien actif de Gollnisch lors de la primaire interne du parti, Alexandre Gabriac a écopé d'un « blâme » de la part de la commission consultative. Marine Le Pen a immédiatement saisi l'occasion pour « prononcer son exclusion » comme le rapporte, au téléphone le sécrétaire général du Front national
    Steeve Briois.

    Une décision qui a grandement surpris Bruno Gollnisch. Interrogé par l'AFP, l'ancien rival de Marine Le Pen a déclaré :

    « Je suis extrêmement étonné que la présidente ait pu prendre cette décision alors qu'elle se trouve à 10 000 km de là, en vacances en Thaïlande, et qu'elle n'a donc pas pu prendre connaissance des travaux de la commission des conflits. »
    Pour Jérôme Bourbon, directeur de publication à
    Rivarol, l'hebdomadaire d'extrême droite : « Gabriac n'est qu'un prétexte, Il y a une volonté évidente de la part de Marine Le Pen de reprendre la main sur la fédération Rhône-Alpes acquise à Bruno Gollnisch. »
    Le cas Gabriac n'est pas isolé. Steeve Briois nous a confirmé que Jean-Loup de Lacheisserie et Olivier Wyssa », deux militants historiques proches de Gollnisch, « allaient également être exclus ». Ancien secrétaire départemental du FN dans l'Ain, Olivier Wyssa dénonce une « une véritable purge ». Accusé de « sabotage » par la direction du Front pour avoir démissionné de sa liste aux élections cantonales quelques jours avant le début des élections, il estime aujourd'hui ne plus se reconnaître dans les « orientations très républicaines et laïcistes » de Marine Le Pen.

     

    Figure historique de l'extrême droite lyonnaise, Jean-Loup de Lacheisserie, militant depuis 1985, partage le même constat : « Marine Le Pen veut éliminer tout le monde et ne souhaite plus avoir de catholiques traditionalistes et de pétainistes. Manque de bol, je me retrouve dans les deux cas. »

    Pour ce vieux militant ça ne fait aucun doute : « A travers nous, c'est Bruno Gollnisch qui est visé. »


    Les militants de l'Œuvre française bientôt exclus
    Marine Le Pen ne compte pas s'arrêter là. Depuis plusieurs semaines,
    elle dénonce « l'entrisme d'un certain nombre de groupuscules, dont l'Œuvre française ».
    Un argument déjà employé lors de la campagne interne lorsque plusieurs barons de l'extrême droite historique, dont le fondateur de l'Œuvre,
    Pierre Sidos, avaient pris fait et cause pour Bruno Gollnisch.

    Sur la même ligne que la présidente du FN, Steeve Briois considère lui aussi qu » il y a une « volonté d'entrisme qui s'exprime au niveau local, notamment à Lyon avec l'Œuvre française ». Il affirme que tous ceux qui, à l'instar d'Alexandre Gabriac, auraient la double appartenance (FN et Œuvre), seront prochainement exclus.


    Une nouveauté, puisque si les règles du FN interdisent la double appartenance à deux partis politiques, dans les faits, « elle était tolérée lorsqu'il s'agissait d'organisations politiques qui n'avaient pas de vocation électorale », comme l'explique
    Carl Lang, ancien secrétaire général du FN ayant quitté le parti en 2008.

    Un avis que partage Lorrain de Saint-Affrique, ancien conseiller en communication de Jean-Marie Le Pen entre 1984 et 1994, ayant rompu avec l'extrême droite :
    « Le Pen a toujours été méfiant vis-à-vis de ce qui se développait à sa droite mais il les acceptait car il les considérait comme une sorte de troupe de réserve en cas de crise. Puisqu'à partir de 1988, il craignait que le FN finisse par être interdit. »
    Lyon, bastion de l'extrême droite historique


    Selon le politologue Erwan Lecœur, c'est la culture des cercles politiques de Lyon qui a favorisé l'essor de l'extrême droite historique dans la région.
    On y retrouve les « intellectuels » de l'extrême droite universitaire (à Lyon-III, notamment), les néo-païens (Terre et Peuple) et de nombreux cadres de l'Œuvre française.

    Si Pierre Sidos est une figure historique importante de l'extrême droite française, notamment pour avoir fondé
    Jeune Nation et Occident, l'Œuvre française, dont il est le « présideur à vie »,
    n'est plus qu'un club pétainiste sans aucune ambition électorale.
    Joint par téléphone, un permanencier de ce groupuscule a réagi en indiquant que « Marine Le Pen se créé des adversaires politiques pour justifier certaines positions politiques ».

    Un sentiment que partage Jérôme Bourbon de Rivarol :
    « Il ne fait aucun doute que l'Œuvre française sert de bouc émissaire pour se débarrasser de certains amis de Bruno Gollnisch proches de l'Œuvre. »


    Ancien député FN ayant lui aussi été exclu en 1989 pour cause de « double appartenance », Robert Spielerajoute :
    « Ce prétexte permet à Marine Le Pen à la fois d'écarter des personnages sulfureux et donc nuisibles à sa stratégie de dédiabolisation, et de se débarasser de certains amis de Bruno Gollnisch. »


    Le numéro deux de Gollnisch dans la ligne de mire
    A travers toutes ces attaques contre l'Œuvre française, un personnage se sent plus concerné que les autres. Et pour cause : longtemps considéré comme le dauphin de Pierre Sidos et aujourd'hui
    très proche conseillerde Bruno Gollnisch, Yvan Benedetti reconnaît « se sentir visé ».
    Il avait d'ailleurs déjà reçu un premier coup de semonce en janvier dernier lorsqu'à l'issue du congrès de Tours, Marine Le Pen l'avait ostensiblement écarté du
    bureau politique.

    Aujourd'hui, alors qu'il répète à qui veut l'entendre qu'il a quitté « l'Œuvre française en août 2010 », il déplore cette « chasse aux sorcières ». Il dit regretter le limogeage d'Alexandre Gabriac, « un militant exemplaire qui a toute son amitié ». « L'allégeance totale à Marine Le Pen ou la disparition »
    L'exclusion de Benedetti serait « une ultime provocation à l'égard de Bruno Gollnisch » selon Carl Lang. Considérant que ce qui se passe dans la région Rhône-Alpes a une portée nationale.


    « Les secrétaires départementaux savent désormais qu'ils ont le choix entre l'allégeance totale à Marine Le Pen ou la disparition. »


    Chef de file des courants néo-païens et ancien professeur à Lyon-III, ce vieux bastion de l'extrême droite universitaire, Pierre Vial estime qu'en « s'attaquant à la fédération Rhône-Alpes, Marine Le Pen choisit de s'en prendre à l'un des derniers symboles de l'extrême droite historique ». source


  • La route sera longue, l'horizon se dégage

    INTERVIEW DE  CARL Lang au Nouvel NH

    La route sera longue, l'horizon se dégage

    Interview de Carl

    CARL LANG : "La logique de Madame Le Pen est de tourner le dos définitivement à la Droite nationale…“

    Secrétaire général du Front national à deux reprises à la demande de Jean-Marie Le Pen, la première fois pour succéder à Jean-Pierre Stirbois et la seconde au moment du putsch mégretiste, Carl Lang a finalement rompu en 2008 avec le parti. Un départ dont il s’est longuement expliqué dans une lettre ouverte. Aujourd’hui, l’ex secrétaire général du FN a fondé le Parti de la France (PdF), où l’on rejoint nombre d’anciens cadres du Front national eux aussi en désaccord avec la stratégie de "dédiabolisation“ menée par Marine Le Pen. Le regain de forme du FN, aux élections et dans les sondages, n’ont pas modifié son jugement sévère porté en 2008 sur le "tournant idéologique" pris par la nouvelle présidente du FN.

    NNH— Le Parti de la France a fait le choix de ne pas présenter de candidats aux 
élections cantonales. Est-ce qu’aujourd’hui vous ne regrettez pas d’avoir été 
absent ?

    Carl Lang— En fait le Parti de la France a présenté 19 candidats afin de tester nos slogans et notre capacité électorale dans les conditions les pires, c’est-à-dire lors d’élections très locales et ce, sans aucune couverture médiatique nationale. Il était dans ces conditions inutile pour des raisons financières et électorales de multiplier les candidatures. Lors d’élections nationales et politiques comme les législatives de 2012 notre stratégie sera évidemment différente et nous serons présents dans un pourcentage beaucoup plus important de circonscriptions. Le système médiatique protégeant les partis en place, nous devons sélectionner avec soin les types d’élections et cibler les circonscriptions avec précision. Nos résultats lors de ces dernières élections cantonales sont significatifs et encourageants puisque nos candidats obtiennent en moyenne près de 3%. 



    Le Front national, que vous avez quitté en 2008, en raison d’un désaccord 
profond sur la stratégie menée par Marine Le Pen, semble avoir retrouvé un 
regain de forme, d’abord aux élections régionales et ensuite aux élections 
cantonales, Mme Le Pen, elle-même bénéficie de sondages plus que flatteurs. A 
les en croire, si on votait demain, elle serait présente au deuxième tour contre 
un candidat socialiste. Que vous inspire, cette mise en avant de la 
candidate du FN un an avant la présidentielle, non seulement par les médias mais 
aussi par les instituts de sondages ?



    J’observe avec beaucoup d’intérêt la différence de traitement médiatique entre Jean-Marie Le Pen et sa fille. Alors même que le père était exclu et diabolisé par les médias, la fille est promue et protégée. Pour s’en convaincre, il suffit de rappeler qu’au moment où il y avait encore un petit risque concernant la succession de JMLP du fait de la candidature de Bruno Gollnisch, la chaîne publique France2 et Arlette Chabot ont organisé à une heure de grande écoute et 48 heures avant l’ouverture de la campagne électorale interne au FN, une émission de promotion de Marine Le Pen dont a été totalement exclu Bruno Gollnisch. Marine Le Pen est bien un produit médiatique du système comme l’a été Ségolène Royal en 2006 au moment des dernières primaires socialistes.

    Elle doit se dépêcher d’en profiter car les modes médiatiques passent et les bulles médiatiques éclatent. Madame Royal est aujourd’hui à 10%, loin derrière DSK, Hollande et Aubry dans les sondages pour désigner le candidat socialiste de 2012. Nous savons parfaitement que les maîtres de l’information font et défont les opinions publiques et manipulent le corps électoral comme on pétri de la pâte à modeler. Il y a bien longtemps que cette République n’est plus une démocratie, mais une « médiacratie » ballotée par des sondages qui se succèdent en prédisant le tout et son contraire.

     

    "Malgré des conditions médiatiques et politiques exceptionnelles, le résultat en termes d’élus reste un échec."

    
Finalement, il n’y a pas eu de “vague bleu Marine“ au second tour. Le FN 
décroche seulement 2 sièges, alors que sur le papier il pouvait espérer mieux. 
Faut-il y voir un échec de la “dédiabolisation“ ou ses limites ?


    En vérité, la dédiabolisation s’accompagne d’une normalisation républicaine, étatiste, laïciste et fiscaliste du discours et d’une personnalisation à outrance autour de la candidature « Marine ». Les affiches des candidats aux cantonales ont d’ailleurs été presque entièrement remplacées par les affiches de la présidente du Front mariniste. Le mot « national » et le nom de « Le Pen » disparaissent quant à eux au profit du slogan commercial de la « vague bleu Marine ». Malgré des conditions médiatiques et politiques exceptionnelles, le résultat en termes d’élus reste un échec. Elle devra aller encore plus loin dans le reniement des idées, l’abandon des principes et dans l’allégeance aux tenants du système et ce, en donnant toujours plus de gages. La prochaine étape passe par la liquidation du FN au profit d’une nouvelle structure électorale, la mise à la retraite définitive, la plus rapide possible, de papa et la mise à l’écart, elle aussi définitive, de ceux qui restent encore du « Front national canal historique ». 




    Fait nouveau, on remarque aujourd’hui que le FN peut compter sur une certaine 
réserve de voix en cas de second tour. Une réserve encore insuffisante pour 
remporter l’élection, mais…
La présidente du FN a d’ailleurs annoncé qu’elle voulait lancer “l’organisation 
d’un grand rassemblement pour constituer un pôle majoritaire“ Est-ce que vous 
pensez que ce “grand rassemblement“ s’adresse également aux autres composantes 
de la Droite nationale ou est-il selon vous réservé aux déçus du sarkozysme et 
du socialisme ?

    Depuis les années 80 il y a eu de nombreux deuxièmes tours avec les candidats du FN. La logique du deuxième tour étant évidemment de pouvoir récupérer une partie des suffrages des candidats éliminés au premier tour. Il est frappant de constater que malgré le refus de l’UMP de participer à un « Front républicain » contre le « Front mariniste », les résultats de 2011 n’ont pas été meilleurs que ceux des années 80 et 90 lorsque le FN s’opposait à tous les partis coalisés officiellement contre lui. Quant au « grand rassemblement », c’est une des tartes à la crème habituelle des plans de communication préélectorale. En vérité, la logique de madame Le Pen est de tourner le dos définitivement à la Droite nationale et à l’héritage politique de Jean-Marie Le Pen qu’elle considère déjà comme un boulet freinant son ambition personnelle. Il n’y aura bientôt de bons becs que des becs de gauche. Jean-Marie Le Pen défendait ses idées quitte à être impopulaire dans l’opinion. Sa fille ne défend que ce qu’elle estime être populaire et ce, quelque soient les idées.

    

Quelle sera l’activité/ l’actualité du Parti de La France dans les mois à venir ?

    Le Parti de la France participera le 9 avril au colloque de synthèse nationale sur l’immigration. Le dimanche 10 avril à la journée organisée à Villepreux par le Renouveau Français. Le Parti de la France participera aussi au défilé en hommage à Jeanne d’Arc organisé par l’association Civitas, le dimanche 8 mai après-midi à Paris. Enfin, nous préparons dès à présent en liaison avec nos alliés de la Droite nationale les échéances électorales de 2012. Le Parti de la France entend bien s’inscrire durablement dans la vie politique française.

    http://www.national-hebdo.net/CARL-LANG-La-logique-de-Mad...

    05.04.2011

     

    Lu sur le WEB (bis)

    Ghost buster…

    LES FANTÔMES DU FN…

    mercredi 30 mars 2011, par Pierre Picace

    Intéressant cette polémique sur les “candidats fantômes“ née dans l’entre-deux tour des cantonales. Quitte à détruire une “légende urbaine“ naissante, une explication rationnelle s’impose. Point de machiavélisme de la part de la “vague bleu Marine“ mais plutôt une dèche profonde de la part du parti qui grimpe dans les sondages.

    Aux cantonales 2004 déjà, le FN prudent mais encore à flot financièrement avait décidé pour les cantons qui faisaient entre 5% et 7% des professions de foi et des affiches avec Jean-Marie Le Pen comme porte-drapeau. Une bonne idée puisque, dans ces cantons, le FN avait progressé, peut-être plus d’ailleurs que dans les cantons où le matériel de propagande était personnalisé.

    Cela dit Marine Le Pen a joué elle-même le jeu en dénonçant dans un premier temps le mépris de Jean-François Coppé pour les obscur, les sans grades de la politique de son parti, avant d’avouer partiellement face à Nadine Morano dans l’émission d’Yves Calvi les véritables raisons de cet anonymat des candidats…le pognon !

    Bon, combien ça coûte ? Un petit canton, disons 700 euros et c’est vraiment pour le minimum légal. 700 euros multipliés par, disons par 1200 candidats (jeunes, femmes au foyer, chômeurs, retraités…) Ah oui ! quand même, 840 000 euros. Même si c’est la Société générale qui avance l’argent, on comprend que le FN soit un peu “pingre“ sur ce coup-là, des fois que la vague ne soit pas au rendez-vous…

     

    Répondre à cet article

     

    (NDLR)

    Comme déjà analysé dans le 59-HAINAUT, la candidate inconnu du canton de CONDE sur l'ESCAUT, avec plus de 40% des voix fait moins que les précédents candidats sur le canton, sans parler de Jean-Marie LE PEN en 1988 et 1995.

    Le candidat "coucou" parachuté dans le canton de VALENCIENNES-NORD, s'est planté en faisant un tiers de voix de moins que le précédent candidat de 2004, qui s'était lui qualifié pour le deuxième tour.

    Tous ces chiffres sont à disposition sur le site du ministère de l'intérieur. 

     

     

     

    Lu sur le WEB

    Accueil du site > Politique > CANTONALES : LE BILAN MITIGÉ DE LA “VAGUE BLEU MARINE“

    Peut mieux faire…

    CANTONALES : LE BILAN MITIGÉ DE LA “VAGUE BLEU MARINE“

    mercredi 30 mars 2011

     

    Le tsunami politique n’aura pas eu lieu. Le résultat des élections cantonales confirme que si le Front national va mieux électoralement, il confirme également que ses adversaires ne sont pas au mieux. Les abstentionnistes restent les grands vainqueurs de ce scrutin et ils ne se sont déplacés ni pour le FN, ni pour le PS, ni pour L’UMP…

    "C’est à la fin du marché que l’on compte les bouses" à l’habitude de dire Jean-Marie Le Pen. Quel bilan tirer de la “vague Bleu Marine“ ? Y a-t-il eu d’ailleurs une vague en faveur du Front national ?

    Une fois la fièvre de l’élection retombée on s’aperçoit que les observateurs se rangent en deux camps (Les mêmes qui sonnaient le tocsin dans l’entre-deux tour…). Ceux qui voient dans le maintien du FN dans 400 cantons le signe d’une véritable poussée et les autres, qui eux considèrent que le FN finalement ne progresse pas en nombre de voix et surtout qu’il n’a pas réussi à capter les abstentionnistes (62% en comptant les nuls et les blancs).

    Pour Marine Le Pen, les scores enregistrés par ses candidats au second tour sont excellents, ce sont de vrais résultats de second tour, du 49,28 % comme à Béziers ou 49,17 comme à Cagnes. Pourtant au final, “le chat est maigre“. Deux petits sièges de conseillers généraux couronnent la “vague“ à titre d’exemple, avec moins de voix, les Verts doublent leur nombre de conseillers généraux, passant de 24 à 49…

    Louis Aliot et Steeve Briois battus…

    Arrivés en tête le soir du premier tour, Louis Aliot et Steeve Briois deux figures du FN “nouveau“, sont finalement battus au second. Des défaites emblématiques, le premier est vice-président du FN et le second, secrétaire général. Tous les deux sont des très proches de Marine Le Pen. Louis Aliot cornaque le “think-tank marinien“ et le second a offert sa vitrine de gagneuse à la fille de Jean-Marie Le Pen…

    Pourtant aucun des deux, en bonne position pour l’emporter au second tour ne parvient à rameuter les quelques abstentionnistes qui font défauts. Si Briois l’emporte sur son concurrent socialiste à Hénin-Beaumont, il perd, dans l’autre moitié du canton, sur la ville de Montigny-en-Gohelle, comme si son “aura“ et les turpitudes de l’ancien maire PS n’avaient pas dépassé les frontières d’Hénin-Beaumont. Avec 44,74 % des suffrages Steeve Briois peut se consoler et rasséréner les militants en affirmant que son objectif reste la mairie en 2014, mais le fait est qu’après les municipales, lui et Marine le Pen restent sur deux échecs successifs.

    Battus dans le Nord mais aussi battus dans le Sud… A Marseille présent dans les 11 cantons renouvelables et malgré les péripéties judiciaires du PS, les candidats du FN sont battus, honorablement certes (Ils font 40% dans plusieurs cantons.), mais ils sont battus.

    Finalement le meilleur score de l’“extrême droite“, c’est l’épouse de Jacques Bompard qui le réalise en étant réélue à Orange-Est avec 56% des voix (Le résultat le plus haut obtenu par un candidat FN, 54,34% sur le canton de Carpentras-Nord.)… Un pied de nez à l’histoire du FN.

    “Globalement positif“

    Au final, un bilan “globalement positif“. Le Front national a fait la preuve que l’on doit encore compter avec lui. Il est même redevenu comme en 1999, le centre de la “vie politique“. L’UMP au bord de la crise de nerf se fissure et il n’est pas du tout sûr que Nicolas Sarkozy puisse ni contrôler, ni mener à bien sa stratégie pour se faire réélire en 2012, si une partie de ses “lieutenants“ continue à la jouer dans le désordre… Quant au PS, c’est, jusqu’au 28 juin, un parti de “primaire“ comme dirait Goasguen.

    Autre motif de satisfaction pour le FN, depuis les élections régionales, il sait qu’il peut compter sur une réserve de voix au second tour. Un fait nouveau, qui même si elle reste pour le moment en deçà du seuil des 50% devrait inquiéter ses adversaires dans le futur. La présidente du FN l’a bien compris puisqu’elle a annoncé vouloir “organiser un grand rassemblement pour constituer un pôle majoritaire“…

    Une sorte d’UMP bis…

    Répondre à cet article

    04.04.2011

     

    AVRIL 2012, l'échéance capitale !

    Dans un an, auront lieu les élections présidentielles.

    Il est indispensable que la droite nationale populaire et sociale, le grand rassemblement des nationaux autour du PARTI de la FRANCE, soit présente dans cette étape majeure de la vie de notre NATION.

    En dehors du score que fera notre candidat, dont je souhaite la présence, l'échéance législative sera décisive pour notre courant d'opinion.

    Le financement des composantes du mouvement national en dépend.

    Il serait suicidaire de laisser la "chouchou" des médias et du système UMPS être la seule à prétendre nous représenter à ces élections avec des candidates et candidats inconnus parachutés d'ailleurs.

    C'est pourquoi, dès le 1er juin, nous confirmerons la présence de candidats dont la quasi-totalité sont des anciens élus enracinés.

    L'objectif idéal pour le HAINAUT serait de couvrir les 8 circonscriptions issues du nouveau découpage électoral, sans oublier le reste de la Région Nord Pas de Calais.

    Les femmes et les hommes de bonne volonté, refusant de mourrir couchés, ne manquent pas.

    Certaines et certains ont déjà donné leur accord. 

    Le rendez-vous est d'ores et déjà fixé pour la présidentielle, il le sera le 1er juin pour les législatives.

    Le candidat pour la présidentielle sera connu dès le lendemain de la fête de Sainte JEANNE d'ARC du 8 mai 2011.

    Il est indispensable que toutes celles et tous ceux qui souhaitent s'engager dans ce nouveau combat se rapprochent de nous, nous écrivent ou participent au financement de nos campagnes.

    Dominique SLABOLEPSZY

    Conseiller Régional honoraire

    Membre du bureau politique du PARTI de la FRANCE

     

     

    IMG_4106.JPGIMG_4112.JPG

    IMG_4113.JPG

    IMG_4118.JPG

    IMG_4134.JPG

     

      

    03.04.2011

     

    Fête de Sainte-Jeanne d'ARC

     

    Hommage à Ste Jeanne d'Arc du 8 mai 2011

    Hommage à Ste Jeanne d'Arc du 8 mai 2011

    Jeudi 31.03.2011

    Martine Lehideux, Roger Holeindre, Pierre Descaves, François Porteu de La Morandière, Martial Bild, Jean Madiran et tant d'autres soutiennent l'hommage à Ste Jeanne d'Arc du 8 mai 2011

    M. Roger HOLEINDRE, président du Cercle National des Combattants (CNC), écrivain, ancien député, ancien grand reporter pour le Paris-Match et le Figaro Magazine, vient d'accepter d'apporter son parrainage à l'hommage national à Ste Jeanne d'Arc qui se tiendra le 8 mai 2011 (14h30, place St Augustin à Paris). De même pour M. Jean MADIRAN, journaliste et écrivain, fondateur de la revue Itinéraires et directeur de publication du journal Présent.


    Parmi les nouveaux soutiens qui s'ajoutent, citons encore Mme Anne BRASSIE, écrivain, journaliste, directrice d'émission littéraire sur Radio-Courtoisie, Mme Françoise GROLET, conseiller régional de Lorraine, M. François PORTEU de LA MORANDIERE, ancien député, Mme Christine SAUTY de CHALON, écrivainM. Martial BILD, journaliste à Radio-Courtoisie, ancien conseiller régional d'Île de France et M. Yann CLERC, vice-président de l'ADMP, journaliste hre, ancien directeur délégué du Figaro, ancien rédacteur en chef politique de Valeurs Actuelles, ancien président du Syndicat National des Journalistes, ancien vice-président de la Confédération Générale des Cadres et ancien membre du Conseil National de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche.
     
     
    hommage national à sainte jeanne d'arc,8 mai 2011,jean de viguerie,pierre descaves,dr xavier dor,sainte de la patrieMais aussi M. Jean de VIGUERIE, écrivain et historien, Mme Martine LEHIDEUX, député français hre au parlement européen, Mme Anne BERNET, écrivain, rédactrice à l'Action Française 2000, collaboratrice auprès de diverses revues (Historia, Nouvelle Revue d'Histoire, Nova Historica), Mme Zohra BENGUERRAH, présidente de la Coordination Nationale du Mouvement de la Résistance Harkie, M. Pierre DESCAVES, ancien député, le Dr Xavier DOR, président de SOS Tout Petits et M. Gérard WURTZ, ancien directeur de l'agence Sygma et ancien rédacteur en chef au Figaro Magazine.
     
    A ce jour, ce sont près de 80 personnalités qui ont accepté de figurer au comité de parrainage de ce rendez-vous de la vraie France.

    Le 8 mai, à 14 H 30, soyons tous présents pour honorer dignement Ste Jeanne d'Arc.

    Rassemblement place Saint-Augustin. Défilé jusqu'à la place des Pyramides.

    (Un transport par car est envisagé au départ du NORD, téléphone au 06.88.17.73.67)

    ===============
     
    Dîner d'amitiés catholiques et françaises
     
    Ce même 8 mai 2011, à 20h30, un grand dîner d'amitiés catholiques et françaises terminera cette journée d'hommage à Ste Jeanne d'Arc. Ce banquet, au cours duquel diverses personnalités prendront la parole, se tiendra dans un vaste espace privé parisien.
     
    prix par personne (apéritif + entrée + plat + déssert + vin + eau + café) : 35 euros  - prix étudiant : 30 euros
     
    Réservation obligatoire avant le 30 avril 2011. Chèque à envoyer à notre secrétariat :
    Civitas, 17 rue des Chasseurs, 95100 Argenteuil, en précisant "dîner du 8 mai"
     

    29.03.2011

     

    Amnésiques ??? Nous pas !!!

    Communiqué du Parti de la France
    Lundi 28.03.2011

    Le Parti de la France salue la réélection dans le canton d'Orange-Est de Marie-Claude BOMPARD qui a vaincu la coalition de l'ensemble des vieux partis du système, tous présents face à elle au premier tour.

    Loin des artifices médiatiques et des discours démagogiques, Marie-Claude BOMPARD a gagné la confiance des électeurs grâce à sa persévérance, sa fidélité aux valeurs de la droite patriotique, son enracinement local et sa crédibilité dans la gestion des affaires publiques.

     

    Ce n'est pas parce que Jean-Marie Le PEN a oublié les noms de ceux qui ont été élus conseillers généraux sous la banière du FRONT NATIONAL, qu'il faut oublier celles et ceux qui le sont encore ou celles et ceux qui le sont toujours.

    Nous n'oublions pas celles qui ont été élues députés au scrutin majoritaire, Yann PIAT, Marie-France STIRBOIS.

    Toutes ces personnes avaient montrés leurs désaccords avec le "PRESIDENT", et avaient été obligés de prendre des distances avec le parti.

    C'est au titre de premier militant du FN a avoir été élu conseiller municipal sur une liste au premier tour, que je veux rendre hommage à nos illustres prédecesseurs, martyrs de la droite nationale.

     

    Dominique SLABOLEPSZY

    Conseiller municipal d'ESCAUTPONT en 1985

     

    27.03.2011

     

    Bonne analyse

    Alors que les électeurs de notre beau pays sont une nouvelle fois tentés par l'abstention ou un vote protestataire contre l'UMPS, je m'associe à l'analyse et aux commentaires de Christophe DEVILLERS, n'en rajoutant pas dans le NORD PAS de CALAIS, par simple charité chrétienne, chacun aura pu constater la médiocrité et l'effacement de la quasi totalité des candidats de la marine dans la région.

    Dominique SLABOLEPSZY

     

     « FN : entre irresponsabilité et mépris... »
    Jeudi 24.03.2011
    Communiqué de Christophe DEVILLERS, Porte parole régional en Franche-Comté du Parti de la France.



    Le Front national est-il seulement fier des candidats qu’il présente aux élections cantonales ?
    La question mérite en effet d’être posée après l’intervention de Sophie MONTEL sur le plateau de France 3 Franche-Comté lors de l’émission spéciale de ce dimanche soir.
    Pour justifier du désistement de l’invité Patrick JEANROCH, Secrétaire départemental de Belfort et lui-même candidat sur Châtenois-les-Forges, la chef de file régionale précisait alors que « seuls les membres du Bureau politique du FN étaient habilités à s’exprimer sur les plateaux télévisés »....
    Cette « sympathique » déclaration ne viserait-elle pas plus à dissimuler une toute autre vérité gênante : le niveau de qualification et de compétence des candidats présentés ?
    Qu’arriverait-il en cas d’élection d’un des candidats présents au second tour face à un candidat de gauche, alors que la quasi-totalité d’entre eux n’est ni préparé ni formé pour l’exercice d’un mandat qu’ils prétendent pourtant conquérir ?!
    Aussi, le Parti de la France tient à dénoncer l’irresponsabilité manifestée par le Front National dans le choix de ses candidats en Franche Comté, aussi gentils puissent-ils paraitre, mais dont la seule présence consiste à préparer le terrain en vue de la candidature de Marine Le Pen à l’élection présidentielle de 2012.
    Alors que l’opinion publique vient de manifester une légitime attente de changement et de confiance à l’égard de la Droite nationale, ces pratiques douteuses témoignent avant tout d’un mépris profond des électeurs qui se traduit par le désintérêt des préoccupations locales et l’absence de propositions concrètes et de bon sens.
    Le Parti de la France se désolidarise donc de ces piteuses méthodes et met solennellement en garde les électeurs tentés par le vote protestataire et trompeur contre le fiasco qui en découlerait nécessairement et qui aurait pour seule et unique conséquence de porter gravement atteinte à la crédibilité des idées nationales que nous portons et défendons pourtant depuis des décennies.


    Christophe DEVILLERS, Porte parole régional du Parti de la France.


    23.03.2011

     

    Et pan sur le bec !

    Une méchante langue me fait remarquer, que n'ayant pas atteint 5%, je dois assumer le paiement de ma campagne électorale, qu'il se rassure, les "AMIS" m'ont permis de la financer, avec déjà un peu d'avance sur le financement des législatives de l'année prochaine.

    D'autre part, à Valenciennes, je passe de 0,90% aux européennes à 2,60% aux cantonales, TROIS fois plus, en 2012, avec TROIS fois plus, le résultat sera de plus de 7%.

    Avec de très petits moyens, le résultat est positif.

    Juin 2012, c'est demain.

     

    Continuons le combat pour la FRANCE

    COMMUNIQUE DE PRESSE DE CARL LANG

    PRESIDENT DU PARTI DE LA FRANCE

    En avant pour 2012 !

     

    Les candidats du Parti de la France qui ont participé à ces élections cantonales doivent être remerciés et félicités pour leur engagement et leurs résultats.

    Dans un système qui a transformé la démocratie en  « médiacratie » et en « sondageocratie » où tout est contrôlé et manipulé au profit des vieux partis promus et protégés, nos résultats sont plus qu’encourageants pour 2012.

    Nos candidats obtiennent une moyenne de près de 3% et ce, sans aucun accès ni radiophonique ni télévisuel. Dans ce régime de censure, de monopole médiatique et d’exclusion, ces résultats sont en eux-mêmes un exploit.

    Nous pouvons en particulier remarquer les scores de Bernard Allain (6,37%) en Normandie, de Christophe Devillers (5,98%) en Franche-Comté, d’Annie Fouet (4,34%) et de Thomas Joly (3,13%) en Picardie et d’André Delevallet (3,62%) dans le Nord-Pas-de-Calais.

    La preuve est donc faite qu’il est possible de contester les monopoles acquis et de perturber le numéro habituel sans cesse répété des partis du système.

    Les Français écœurés et déçus par le gouvernement et la caste politique des ayants droits médiatiques se sont réfugiés massivement dans l’abstention. Malgré les rodomontades et la démagogie servies à la louche,  des millions de Français restent toujours dans l’attente d’une  nouvelle force politique.

    A nous d’être au rendez-vous de 2012 pour contester, s’il le faut, contre vents et marées,  la classe politique avariée de la France en déclin et faire entendre la voix d’une droite nationale crédible, fière de ses valeurs et de ses principes.

     

    --
    Le Parti de la France 
    Email : contact@parti-de-la-france.fr
    Site : http://www.parti-de-la-france.fr

    20.03.2011

     

    Pas si déçu que ça

    En avant pour 2012.

    Beaucoup seraient déçus du résultat de ces élections cantonales.

    Si les médias et certains dirigeants politiques vont tirer des conclusions hâtives, il faut rélativiser la simple lecture des scores exprimés en pourcentages.

    Qu'en est-il pour le canton de Valenciennes-Nord où j'étais candidat ?

    A deux voix près, sans aucun moyen, sans aucun soutien, hormis ma bonne volonté, je fais 2% des exprimés, suffisant pour bénéficier du financement public en 2012, si ce résultat est confirmé  l'année prochaine.

    J'aurai pu me poser la question à moins de 1%.

    Comment faut-il analyser les résultats dans ce canton ?

    Le candidat soutenu par l'UMP fera le 2ème tour contre le candidat du PCF qui reprendra le siège au PS.

    Le sortant PS est éliminé comme le candidat "coucou" parachuté du FN.

    En 2004, pour se maintenir il fallait 10% des inscrits, soit 2240 voix, avec 2253 voix au premier tour et 2548 au deuxième, j'avais atteint ce deuxième tour.

    Le "coucou" ne fait que 1708 voix, les deux tiers de mon score de 2004, quelle déception pour ce m'as tu vu, car même en additionnant ses suffrages et ceux que j'ai obtenu (1886), il est loin des 10%, que dire des 12,50% qu'il fallait obtenir pour participer au deuxième tour.

    En règle générale les candidats soutenus par l'héritiaire font MOINS que leurs prédecesseurs de 2004, comme disait l'humoriste :"cherchez l'erreur !".

    Malgré la conjoncture favorable, malgré les bourdes de l'UMPS, les nouveaux maîtres n'ont pas su capitaliser le mécontentement légitime de la population.

    Ensemble, en polluant sans vergogne, les candidats de l'UMPS et du FN, n'auront réussi qu'à détourner des urnes les citoyens français, trompés par leur propagande hystérique irresponsable.

  • La laïcité républicaine au service de l’islamisation

    COMMUNIQUE DE PRESSE DE CARL LANG

    PRESIDENT DU PARTI DE LA FRANCE

      

    Le laborieux et insipide débat organisé par l’UMP sur la laïcité a tout lieu de rassurer et de satisfaire les promoteurs de l’islamisation de la France.

    Les 26 propositions avancées par l’UMP sont, les unes dérisoires, les autres scandaleuses comme celle qui vise à reconnaitre les pratiques illégales des municipalités  qui accordent des baux emphytéotiques aux associations pour la construction de mosquées. Ces facilités ne sont en effet rien d’autre  que des subventions déguisées.

    Cette pathétique classe politique française qui refuse de voir la nature politique et sociale de l’Islam ainsi que la démarche révolutionnaire et internationale des mouvements islamistes est incapable de sortir de l’imposture que constitue son idéologie laïciste.

    Aujourd’hui, loin de constituer un rempart contre l’Islamisme, la laïcité, de fait,  est le cheval de Troie des islamistes.

    La laïcité de combat qui a eu pour but, depuis la révolution française, de détruire l’influence de l’Eglise catholique est aujourd’hui une laïcité de collaboration avec l’Islam.

    Les dirigeants et militants islamistes révolutionnaires ont parfaitement compris qu’ils pouvaient s’appuyer sur l’égalité de traitement, par la République, de toutes les religions, la liberté de conscience et de culte et la neutralité de l’Etat pour multiplier les mosquées et les lieux de culte afin de faire de l’Islam la première religion de France.

    En ne reconnaissant officiellement aucune religion depuis la loi de séparation des églises et de l’Etat, la République les reconnait donc toutes.

    Les islamistes peuvent par ailleurs compter sur les habituels compagnons de route et idiots utiles qui ne ratent jamais une occasion, par leurs déclarations, de justifier l’augmentation du nombre de mosquées.

    Les laïcistes auront ainsi réussi l’exploit de couper les Français de leur mémoire, de leur identité et de leurs racines chrétiennes, de détruire l’âme de la France pour finalement offrir une caution laïque et républicaine aux organisations islamistes dont le but est clairement révolutionnaire et conquérant.

    Rappelons simplement la déclaration d’Ahmed Jaballah, co-fondateur de l’Union des Organisations islamiques de France ( UOIF) : « L’UOIF est une fusée à deux étages, le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique ». En croyant maçonner la République à leur image, les laïcistes font en fait le lit des islamistes.

    La réponse aux défis de l’islamisation doit être politique, culturelle et spirituelle par l’inversion immédiate des courants migratoires, la réforme du code de la nationalité, l’arrêt de toute construction nouvelle de mosquées et la défense de l’identité nationale française et des valeurs européennes de civilisation.

    Le refus de la colonisation migratoire et l’affirmation du droit du peuple français à rester lui-même sont des conditions nécessaires et vitales au refus de la colonisation islamique.

     

     

    --
    Le Parti de la France 
    Email : contact@parti-de-la-france.fr
  • vox populi

     

    Sur un air de rigolade, quelques militants de Vox Populi sont allés rendre visite, mardi dernier, au cercle du silence de Tours qui fêtait ses 4 années d’existence. Cette action avait pour but de dénoncer, par l’intermédiaire de quelques slogans scandés dans une ambiance bon enfant, les méfaits de l’immigration clandestine et de ceux à qui elle profite réellement.

     

    Source

     
  • sidaction

     

    01 avril 2011

    Famille chrétienne a interrogé Mgr Aillet sur le Sidaction :"Est-ce à dire que vous êtes contre le Sidaction ?

    S Comment être contre ce formidable élan de générosité qui permet de venir en aide à tant de malades ? Le Sidaction permet, entre autres, de financer la recherche sur le sida et d’offrir des trithérapies aux personnes atteintes du VIH dans les pays en voie de développement. Si les dons pouvaient être « fléchés », je donnerais au Sidaction, car j’aurais la garantie qu’il ne sert pas à autre chose.

    Je ne suis pas contre le Sidaction, je suis contre la pensée unique selon laquelle le préservatif serait la principale solution à la lutte contre cette maladie mortelle. Pourquoi le Sidaction ne parle-t-il pas de la fidélité comme du meilleur moyen de lutter contre ce fléau ? Pourquoi ne fait-il pas la promotion d’une éducation des jeunes à une sexualité responsable ?"(lu dans le salon beige michel java)

     Il est vrai que la fidélité serait un des moyens de lutter contre le sida, c'est ce que l'on devrait enseigner à nos jeunes. ansi que les valeurs familiales dans le respect des règles de vie.

  • 31 aumôniers catholiques remplacés par 31 aumôniers musulmans

    insigne aumonier armée.jpgUne amicale des Anciens Marins et Marins Anciens Combattants de Haute-Normandie organise le 60ème anniversaire de sa création, le 28 mai prochain, avec le concours duBagad de Lann-Bihoué. Son président a souhaité la venue d’un aumônier de la Marine pour concélebrer la messe avec le curé de la paroisse comme en 2001 pour le 50ème anniversaire. Mgr Robert Poinard, Vicaire Général aux Armées, a donc été contacté. Sa réponse, négative, a été justifiée par un manque de personnel : 31 postes (et postes budgétaires) d’aumôniers catholiques ont été supprimés… et remplacés par 31 postes d’aumôniers musulmans.

    Lu sur Observatoire de la christianophobie

     
  • Les bobards d'or

    Bobards savants, bobards par l'image, bobards cristallins : revue de détail !

    bobards d'or.jpg               La deuxième cérémonie des Bobards d’Or aura lieu
                                         le 5 avril 2011 à 20h15
                      Salle Athènes-Services, 8 rue d'Athènes, 75009 Paris.

                           Vote et inscription sur : www.bobards-dor.fr