Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

renouveau carvinois:le Parti de la France

  • Pollution

    Selon Segolène Royal ministre de l'environnement ne dit rien sur la pollution venant de l'Allemagne. ce ministre préfère mettre en cause les véhicules diesel plutôt que désigner l'Allemagne comme gros pollueur avec la remise en action de ses centrales électriques au charbon. nous avons tous vu aux actualités que cette pollution venait bien de ce pays. mais il est beaucoup plus facile de mettre en cause nos vehicules diesel pour faire plaisir à leurs amis les verts qui soit dit en passant ne font aucun commentaire sur cette pollution de l"Allemagne.

    Souvenons nous que les vrai écologistes  apolitique sont Greenpeace leur seul but est de protéger la nature.

    Lire la suite

  • Encore un acte ignoble

     Une fois de plus un acte "terroriste" a été a l'origine d'une barbarie ignoble dans une eglise  ou un prête de 86 ans a été égorgé  et deux blessés gravement dont une ou le pronostic vital est engagé.

     Alors quand nos dirigeants vont ils prendre des mesures darconiennes pour mettre fin a cette barbarie.

     Nos elites auront ils le courages de fermer certaines mosquées salafistes ou vont  ils attendre d"autres actes de ce genre

  • Même eux ne voient rien arriver ! Vous avez dit fantasmes ?

     

    Au-delà des discours, la réalité du grand remplacement !

    Rédigé le Samedi 9 Juillet 2016 à 16:21 | 0 commentaire(s)

     

    On entend parfois dire, y compris dans la bouche de cadres du Front National, que le grand remplacement (le remplacement des Français de souche par des allogènes) ne serait rien d'autre qu'un fantasme d'extrême droite.


    Nous n'allons pas argumenter dans cet article, nous allons juste constater la réalité de notre remplacement, à travers l'analyse de l'état-civil d'une commune de Caen-la-mer entre décembre 2015 et mai 2016.

     

    Naissances :

     

    Naïla, Nessim, Ihsän, Camille (nom de famille arabe), Joy, Fatma, Malia, Isra, Eliot, Alyah, Gökçe, Nina, Emma, Raphaël, Youmna, Louis, Max, Julyan, Tiago, Mejdi, Melissa, Lilian, Colyne, Candice, Elyna, Céleste, Elena, Tom, Ömer, Dimitri, Saaïk, Houssayn, Hévao, Noé, Léandre, Lucas, Zoé, Tryphene (nom de famille africain), Cléa, Chloé, Pablo, Edouard, Derrick (nom de famille africain), Lea, Marion, Mathys, Nathan, Julie, Mila, Myriam, (nom de famille arabe), Tony, Capucine, Maël, Yemna, Mathéo, Robin, Myla, Adyara.

     

    Mariages :

     

    Cédric et Malika, Jamel et Maïlys, Mohammed et Chafia.

     

    Décès :

     

    Eliane, Jeanne, Hélène, Marcel, Pierre, Jacques, Conchita, Arlette, Roland, Anne, Marie-Claude, Robert, Marie, Marie-Thérèse, Simonne, Guy, Thérèse, Jackie, Célestin, Pascal, Bernard, Claude, René, Henri, Paul, André, Georges, Yvonne, Bernard, Janine, Marie-Thérèse, Michel, Claude, Colette, Elisabeth, Albert, Claude, Yves, Jacques, Madeleine, Janine.

     

    Pour que cela soit parlant, voici cet état-civil résumé en statistiques :

     

    Naissances : 43% d'extra-Européens

    Mariages : 0% de mariage européen

    Décès : 100% d'Européens

     

    Il faut avoir conscience que ces chiffres sont édifiants, car ils concernent une commune du Calvados, qui est l'un des départements les moins touchés par l'immigration légale. Cela laisse songeur - et inquiet ! - quand à la composition de la population de France dans d'autres grandes villes et départements du pays...

     

    Face à notre remplacement en tant qu'entité ethnique par des populations étrangères à notre civilisation européenne, face, tout simplement, à la révolution spirituelle et civilisationnelle qu'imposera de fait la présence d'une majorité d'afro-musulmans sur notre sol, il faut sans attendre inverser les flux migratoires et rendre la France aux Français.

     

    Pour nous aider à réaliser ce programme, soutenez et rejoignez le Parti de la France !

  • Les Rafales de Hollande étaient des mirages....

     

    Voilà vengé l'affront que le président Hollande avait fait au président Poutine en annulant la commande de ces deux porte-hélicoptères Mistral qui auront, en fin de compte, coûté à la France quelques milliards d'euros.

    L’ 'Inde souveraine a décidé d'annuler l'achat de 126 Rafale.

    Silence total des communicants élyséens si bruyants alors ! 18 milliards d'euros qui tombent à l'eau.

    Et quel est l'heureux élu : Vladimir Poutine, l'ennemi juré de notre mal-aimé Président qui sera très heureux de livrer 128 avions de combat made in Russia.

     

    Faut-il voir dans son annulation la main mystérieuse du Kremlin ? Notre ami Manuel Gomez avait déjà évoqué la possibilité de ce désastre politico-économique.

    Politique, car c'est bien entendu la politique désastreuse du Quai d'Orsay et le non-sens de la politique ukrainienne de François Hollande qui est en cause.

     

    Économique, car en dehors du contrat du siècle, comme l'avait dénommé Dassault, de la perte financière subie par l'avionneur et les 500 entreprises qui auraient travaillé sur ces avions de combat, la politique absurde anti-russe de Hollande, ce sont des centaines de millions d'euros que les agriculteurs français ne toucheront jamais à cause de l'embargo imposé par l'Élysée.

     

    Ainsi ces Rafale devenus mirages ne font que creuser un peu plus le puits sans fond des bêtises gouvernementales. Une incompétence qui entraîne la France dans ce puits qu'il faudra des décennies pour boucher. Car

    * que ce soit l'islam, dont on voit tous les jours les problèmes qu'il pose (cette immigration exponentielle mortifère),

    * que ce soit l'incroyable déstabilisation de notre justice qu'il faudra bien un jour balayer de toutes ses « taubir-âneries »,

    * que ce soit les chiffres du chômage qui atteignent des sommets,

    cette politique sociale et économique qui nous enterre, cette dette qui, tous les jours, s'aggrave de 460 millions d'euros et nous mène inexorablement à la faillite façon grecque, et j'en passe, le Président par intérim et par défaut n'aura agi que contre les intérêts supérieurs de la France, compromettant gravement l'avenir de nos enfants.

     

    Hollande et son gouvernement n'auront été, somme toute, qu'un gigantesque mirage. Le temps d'une trop longue rafale.

     

  • Etat d'urgence

    Ce gouvernement a établi l'état d"urgence suite aux attentats dans notre pays.

     Les manifestations et rassemblements étant interdits. où en est-on aujourd'hui? Le rassemblement nuit debout n'a pas été annulé pourtant de très graves incidents ont lieu mais il est vrai que la gauche a besoin de ces voies pour les élections  contrairement au rassemblement pacifique à Calais où là nous  avons eu droit à des gardes à vues

    Y aurait -il 2 poids 2 mesures à vous de juger

     Maintenant les commerçants calaisiens vont déposer plainte contre le gouvernement pour leur manque à gagner mais l'état ce sont les Français, nous serons encore mis à contribution ; alors que c'est le gouvernement qui est incapable de résoudre ce problème, ce serait plutôt à ces responsables de payer la facture et non le pauvre citoyen.

    Si nous pouvions introduire dans notre constitution qu'un gouvernement serait responsable de la politique menée nous aurions certainement moins de prétendants au poste suprême

  • Ayons le courage d'imiter la Suède

    Jusqu’à 80.000 migrants vont être expulsés du sol suédois, c’est-à-dire la moitié des demandes d’asile du pays.
     

    Suite à la vague sans précédent de migrants, les Suédois viennent de frapper fort dans l’Europe entière : jusqu’à 80.000 migrants vont être expulsés du sol suédois, c’est-à-dire la moitié des demandes d’asile du pays.

    La social-démocratie suédoise, dont on nous vend, en France, tous les mérites tant au niveau de l’intégration que de l’emploi et du système syndical, durcit le ton. Ironie des ironies, des avions « charters » renverront les migrants : le caractère « inhumain » du procédé qui choquait, en 2003, les associations de défense des étrangers en France sera celui qu’utilisera le modèle d’intégration et d’emploi de ces mêmes associations.

    Les « terres promises » des migrants disent « stop » ! Certains blâment l’absence de coordination européenne, d’autres le manque d’engagement des autres pays dans la crise migratoire : la Suède et le Danemark n’en peuvent plus et les heurts s’amplifient. Récemment, c’est une des gérantes d’un centre d’hébergement qui est morte sous les coups de couteau d’un migrant de 15 ans. Dans le même temps, certains irresponsables comme Jean-Claude Juncker n’hésitent pas à renvoyer la balle aux pays de l’Union en affirmant qu’il s’est « enclenché une spirale négative dans laquelle les gouvernements nationaux restreignent leur régime d’asile pour le rendre moins attrayant que celui du pays voisin, tandis que les responsables politiques alimentent un populisme qui n’apporte que de la colère, et non des solutions ». Sacrée patate chaude…

    On pourrait peut-être trouver une raison plus crédible que l’absence de coordination européenne pour justifier cette décision : les Suédois commencent tout simplement à comprendre que leur mode de vie risque d’être complètement bouleversé par l’arrivée des migrants. Ils agissent en conséquence pour le préserver !

    Le Danemark n’est pas en reste, d’ailleurs, puisqu’il a remis ses contrôles aux frontières (mais où est passé Schengen, sacrebleu ?) et vient de voter une loi pour confisquer les biens des migrants au-delà de 1.340 euros… La loi a fait un tollé et une bonne vieille reductio ad hitlerum n’a pas tardé à être envoyée par le Washington Post. François Gemenne, professeur en science politique à l’université de Liège et spécialiste des flux migratoires, s’offusque : « Avec la loi danoise, on a franchi un palier supplémentaire dans l’ignominie, quasiment dans l’indifférence générale. »

    Elle est belle, cette social-démocratie dont vous nous vendiez les charmes ! Malheureusement, tout comme vous, elle se confronte à la dure et violente arrivée des migrants sur notre sol. François Hollande nous a affirmé que la France était une social-démocratie : suivons le modèle de nos « grands frères », alors !

  • Migrants à Calais

    Nous entendons parler de Calais et de ses migrants qui veulent aller en Angleterre. Ce que ne  nous disent pas les politiques c'est que l' Angleterre ne fait pas partie de l'espace schengen donc pas de libre circulation des personnes.

    Maintenant avec les accords du Touquet signés par la droite  en 2003 ont facilité les contrôles frontaliers dans les ports de la Manche et la Mer du Nord. Ce qui est important c'est qu'ils ont permis  aux agents Français de faire des contrôles en Angleterre et que les Anglais  de faire des contrôles en France .Donc ces accords du Touquet ne sont pas favorable à notre pays la France.

    Français vous n'avez pas fini de payer pour les migrants, je pense aux calaisiens qui subiront encore l'attitude agressives des migrants

     

     

  • > > Lettre aux médias de France et d'ailleurs..._________________________________________

    v

    > Cette personne exprime très bien ce qu'elle ressent et on peut la
    > > comprendre. Calais est devenue le refuge de toute la misère du monde.
    > > Y-a-t-il une solution ? J'aimerais la connaître.
    > _________________________________________________________________________

    > >
    > > Merci et surtout bravo.
    >  
    > > Il fallait en ce jour pluvieux que je vous félicite vraiment, car il doit
    > > être éminemment compliqué d’être à ce point brimés dans vos reportages sur
    > > la Jungle de Calais et sur l’immigration en général.
    >  
    > > Je suis Calaisienne et sans votre aide je serais passée à côté de ces
    > > migrants émouvants et diplômés que nous voyons dans vos reportages. Habitués
    > > que nous sommes nous ici, à ne voir que le mauvais côté des choses et des
    > > gens.
    > >
    > > Mais en y réfléchissant bien, peut-être pourrions-nous pour le bien de tous,
    > > et afin que l’information soit juste et équilibrée, échanger nos
    > > informations.
    > >
    > > A savoir celles qu’on vous donne le droit de diffuser, contre celles,
    > > vécues d’habitants pour le moins ulcérés, oubliés, occultés et noyés dans le
    > > flots de bons sentiments déversés sur les ondes et sur nos écrans de
    > > télévision.
    > >
    >  
    > > Pour vous cet Erythréen à bicyclette est un migrant malheureux, qui erre
    > > l’âme en peine, dans une ville inconnue, pour nous, et nous nous en
    > > excusons, c’est juste celui qui vient de voler le vélo d’un étudiant étourdi
    > > qui n’avait que ce seul moyen de locomotion et qui peine à joindre les deux
    > > bouts.
    > >
    >  
    > > Tout comme ce brave ouvrier qui travaillant par quart se retrouve malmené en
    > > pleine nuit par une quinzaine de migrants parce que son portable et surtout
    > > son deux-roues intéressent fortement ceux qui en ont assez, et faut-il le
    > > comprendre également, d’arpenter nos rues à pieds.
    >  
    > > Et que dire de cette mère de famille terrorisée qui brûle un feu rouge car
    > > trois migrants sont accrochés à la portière de sa voiture (heureusement
    > > fermée) et qui tentent d‘y pénétrer. Dans sa détresse, elle n’a pas encore
    > > compris, si c’est la voiture, son portable ou son argent qui les
    > > intéressaient. Elle préfère aussi ne pas envisager le fait que ce puisse
    > > être ELLE.
    > >
    > > Finalement, quelle importance, c’est juste une agression, n’est-il pas
    > > vrai, enfin si ce mot-là existe encore dans le vocabulaire courant, car nous
    > > calaisiens, sommes parfois en droit d’en douter.
    > >
    > >
    > > Ces migrants qui se déplacent par groupes ne sont pas seulement des
    > > étrangers, mais aussi, parfois, allez disons-le, des envahisseurs...
    > >
    > > Nous y avons perdu le droit de profiter de nos parcs en toute sécurité.
    > >
    > >
    > > A signaler aussi que ces ventes d’alcool (illégales), dans la Jungle, ont
    > > parfois pour résultat de déverser sur nos trottoirs ces étrangers avinés et
    > > révoltés (faut-il aussi le comprendre ) et qui s’ennuient au point de s’en
    > > prendre à coups de sabres aux véhicules garés et malheureusement placés sur
    > > leur route...
    >  
    > >
    > > Nous vous remercions également de ne pas parler (sans doute dans le but de
    > > ne pas effrayer la population) de ces agressions sur des lycéens qui ont le
    > > tort d’avoir leur portable à la main.
    >  
    > > C’est vrai, nous devrions changer nos habitudes et cacher systématiquement
    > > ce qui serait susceptible de les intéresser
    > >
    > > Mais il faut nous excuser, nous n’avons pas encore l’habitude de vivre en
    > > terre étrangère.
    > >
    > >
    > > Voyez-vous, mesdames et messieurs les journalistes, la population
    > > Calaisienne, comme beaucoup de gens du Nord, a le cœur généreux et les bras
    > > ouverts. Mais nous avons un tort, eh oui, c’est d’avoir aussi des yeux pour
    > > voir. Et ce cœur aussi généreux soit-il, s’inquiète de voir ce que devient
    > > notre ville, et bat pour les enfants qui y grandissent.
    > >
    > > Alors si nous pouvons comprendre et nous émouvoir du malheur qui touche ces
    > > personnes venues de si loin, nous nous effrayons de les voir si nombreuses
    > > et aussi parfois, si exigeantes et indifférentes à nos lois, us et coutumes.
    > >
    > >
    > > Aussi généreux et accueillant soit-on, on ne s’habitue pas à ce que des
    > > étrangers pénètrent chez vous, alors que la table est mise et que vous êtes
    > > seule avec vos enfants, afin de se restaurer, provoquant chez vous une belle
    > > frayeur et une superbe incompréhension quand les policiers vous annoncent
    > > que « sans agression » ils ne peuvent rien faire.
    > >
    > >
    > > Autre habitude à prendre donc (si nous en avons les moyens), rajouter
    > > quelques couverts sur notre table pour d‘éventuelles visites imprévues.
    >  
    > > Nous apprenons aussi, parfois, à changer nos habitudes et nos horaires de
    > > travail afin d‘accompagner des enfants à qui l‘on a volé le cartable à
    > > l‘arraché et qui s‘accrochent au nouveau en priant qu'on le leur laisse.
    > >
    > >
    > > Oseriez-vous dire que cette zone de non-droit qu'est devenue la Jungle est à
    > > nos yeux une bombe à retardement, ingérable et même inquiétante aux yeux de
    > > nos élus, où prostitution, drogue et armes se côtoient allègrement, sans que
    > > les inquiétudes légitimes des calaisiens, à voir se promener tout ce monde
    > > en ville, n’émeuvent ceux qui, bien plus haut, seraient en droit de s’en
    > > émouvoir.
    > >
    > > Nouveau aussi pour nous, ces pantalons baissés quand un besoin urgent les
    > > prend de soulager une envie naturelle grosse ou petite...
    > >
    > > Les fesses sont à la mode, nous savons qu’aux yeux du reste de la France,
    > > nous sommes le trou du cul du monde, mais quand même
    > >
    > > Il est dommage que l'on ait abattu nos arbres, nous aurions pu nous y
    > > appuyer, tant ces choses là voyez-vous sont nouvelles pour nous, et si nous
    > > devons apprendre dans ces échanges de cultures, comprenez qu’il en est que
    > > nous occulterons.
    > >
    > > Je ne peux m’empêcher de sourire, faute d’en pleurer, à cette plainte
    > > déposée par ces organisations bienfaitrices de l’humanité qui imposent à la
    > > ville de Calais l’installation de latrines et le nettoyage du plus grand
    > > bidonville d’Europe (quelle fierté), alors que ces migrants sont incapables
    > > en ville de déposer un seul papier sale ou cornet de frites vide dans une
    > > poubelle placée à portée de mains.
    > >
    > > Allez donc comprendre Charles !
    > >
    > > Je me suis émue également, de cette cellule psychologique (dont nous
    > > entendons si peu parler dans les médias) ouverte sur le centre du Tunnel
    > > sous la Manche pour ses pauvres employés confrontés chaque jour aux
    > > intrusions, désespérées et parfois agressives, de ces migrants prêts à tout
    > > pour rejoindre l’Angleterre.
    > >
    > >
    > > Ces mêmes migrants, pouvons nous dire (?) clandestins qui en toute impunité
    > > font leurs achats de pinces coupantes dans nos magasins d’outillage locaux.
    > >
    > >
    > > Quand on pense que dans nos avions, des ciseaux à ongle sont considérés
    > > comme une arme potentielle. Considérant également que les clôtures ainsi
    > > saccagées, sont réparées dans la foulée, je me dis, que nous pourrions nous,
    > > pauvres calaisiens donner quelques leçons d’économie à tous ceux qui ont
    > > définitivement décidé que le "ON MARCHE SUR LA TETE" deviendrait le slogan
    > > du problème migratoire à Calais, comme ailleurs en France.
    > >
    > >
    > > Sachez enfin, Mesdames, Messieurs, que cette lettre très (trop ?) longue,
    > > dont je ne m’excuserai pas, contient à elle seule les réflexions posées par
    > > des mois de mépris silencieux de l’ensemble des médias, concernant les
    > > simples citoyens dépassés que nous sommes.
    > >
    > >
    > >
    > > Elle ne changera rien, ne fera sans aucun doute jamais avancer les choses et
    > > les mentalités, (J’ai conscience de n’être qu’un grain de sable dans
    > > l’univers).
    > >
    > >
    > >
    > > Tout juste fera-t-elle réagir quelques internautes, mais qu’importe, je me
    > > serai exprimée... Enfin !
    > >
    > >
    > >
    > > Une lectrice ulcérée
    > >
    > >
    > >>
    >

    >
  • Le véritable FRONT NATIONAL

    Souvenirs !!!!!

    Christian BAECKEROOT Robert MOREAU Dominique SLABOLEPSZY Marine LE PEN Carl LANGREGION 1998.jpg

     

     

    Décembre 1997, les mousquetaires du Nord faisait la une en présentant leur nouvelle recrue pour les régionales 1998.

    La demoiselle a grandi, elle s'est découverte un appétit féroce, telle une mante religieuse ou un coucou, elle les a exclus de la famille de son père. 

    Carl LANG, secrétaire général, député français au parlement européen, président du groupe au conseil régional NPDC, Freddy MOREAU, conseiller régional et ancien accompagnateur de Jean-Marie LE PEN pendant plus de 10 ans, secrétaire départemental Front National pour le 59-FLANDRE, Christian BAECKEROOT, ancien député du NORD, Dominique SLABOLEPSZY, conseiller régional NPDC, secrétaire départemental Front National pour le 59-HAINAUT.

    Ces derniers n'ayant rien renié des idées nationales qu'ils ont toujours défendues sont membres fondateurs du PARTI de la FRANCE.

    Carl LANG en est le président.

    Christian et Dominique sont membres du Bureau Politique depuis 2009.

    Le  samedi 7 mai 2016, en région parisienne, aura lieu le 3ème congrès du PARTI de la FRANCE.

    Cette photo et sa légende sont publics, la photo était la couverture du 8 pages distribué pendant la campagne électorale en février-mars 1998. 

    Lire la suite

  • 48 clandestins dans le château de Pessat-Villeneuvr

    48 clandestins dans le château de Pessat-Villeneuve

    Dans le village auvergnat de Pessat-Villeneuve (Puy-de-Dôme), qui compte 530 habitants, ce sont 48 clandestins soudanais et érythréens qui viennent d’être royalement installés dans le château de Villeneuve dont la commune est propriétaire, comme le révélait Maxime Lépante le 12 novembre dernier. (5)

    av tantonville château de Pessat villeneuv

    Cette politique irresponsable, menée par un quarteron de « soixante-huitards attardés » et par une poignée de « migrationnistes fanatiques » occupant des postes à haute responsabilité dans les ministères, s’avère désastreuse pour notre pays. Car, dans les pays Africains ou Arabes, la nouvelle se répand, via « le célèbre téléphone arabe » que la France loge les migrants dans des châteaux, les Français âgés dans des logements insalubres et les jeunes orphelins Français dans des orphelinats sans confort et sans eau chaude.

    Francis GRUZELLE

    Carte de Presse 55411

    Lire aussi ces articles qui constituent un complément d’information :

    http://ripostelaique.com/ardeche-le-maire-dannonay-interdit-lislamiste-integriste-omar-erkat.html

  • Lettre ouverte de Roger Holeindre à Manuel Valls à la suite des attentats de Paris

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    roger holeindre

    Monsieur le Premier Ministre,

    J’ai attendu avec patience la fin des trois jours de deuil national pour vous envoyer cette lettre, car je ne voulais pas vous donner l’occasion de m’insulter, comme vous avez l’habitude de le faire depuis des mois, en accusant les français de droite de ne pas aimer leur pays.

    Si comme la totalité de mes amis, je suis pour l’UNION SACREE face aux tueurs islamistes, je crois n’avoir aucune obligation d’obtempérer à vos ordres, car vous faites partie des hommes du gouvernement qui sont responsables de la situation désastreuse dans laquelle se trouve notre pays.

    En effet, c’est votre politique laxiste, sectaire, et antichrétienne qui a fait des enfants de France des APATRIDES, non seulement ceux venus de l’immigration, mais aussi ceux nés ici, de parents et de grands-parents “Français de souche”… terme qui ne vous plait pas.

    Faisant suite aux décisions suicidaires de M. Sarkozy, vous avez, avec entrain, continué à démolir l’armée française, et à vendre ses biens… tout en lui demandant de plus en plus d’efforts… pour en arriver à déclarer la guerre à un ennemi… que vous n’avez même pas le courage de nommer sciemment. Pas d’amalgame ! dites-vous en ne prenant d’ailleurs que des demi-mesures, car les annonces ronflantes du Président de la République quant au renforcement de nos armées, de la police, de la douane, etc… ne sera en fait réalisable que dans les mois, voir les années qui viennent.

    D’après vous, notre pays, endetté à hauteur de 2 000 milliards d’euros, peut encore accueillir tous les “faux réfugiés politiques” qui passent nos frontières sans problème… puisqu’il parait (sic) que l’on ne peut les arrêter, avec, bien sûr, en plus, un contingent de futurs terroristes que drive l’État Islamique, super organiséfinancièrementpolitiquement… et, surtout, en matière de propagande, c’est-à-dire la guerre psychologique à laquelle la gauche ne croit pas, sauf quand il s’agit d’abrutir les Français.

    Jamais, en effet, les médias n’ont été autant à la botte d’un pouvoir qui n’hésite pas à déclarer fausses, des déclarations officielles… à tronquer des phrases. L’affaire Morano étant un récent exemple frappant. De même était-il nécessaire, sinon pour des raisons purement électorales, d’annoncer urbi et orbide possibles attaques chimiques et bactériologiques… Si nos ennemis n’y avaient pas songé… les voilà avertis ! N’importe quel récipient abandonné dans un recoin de rue, ou dans un transport en commun… sèmera aussitôt la panique. Il suffira qu’un abruti crie… Attaque chimique !Attaque chimique !… pour… cent fois plus qu’à la République, la foule se carapate et déclenche un sauve-qui-peut général… en abandonnant ses pancartes… “Même pas peur !

    Est-il aussi nécessaire… qu’au moment où l’on parle d’armer les polices municipales et de permettre aux policiers nationaux de porter leurs armes hors service… qu’un préfet en exercice vienne à la télé, à plusieurs reprises, déclarer que lors de l’intervention en Seine-Saint-Denis, les forces de l’ordre ont utilisé contre 8 terroristes… 5000 cartouches… ont croit rêver !

    Ancien instructeur guérilla-anti-guérilla… je peux affirmer que cela est aberrent, et que si demain, comme cela est possible, nous sommes confrontés à une vraie guerre, il faudra faire suivre nos troupes à pieds par des camions de munitions.

    Je suis étonné aussi de ne jamais entendre notre Président “Normal” remercier nos généraux… qui malgré tous les problèmes… logistiquesfinanciersmatérielshumains… qui leur tombent sur la tête, réussissent le tour de force de maintenir une armée, digne, fière, motivée, Il est vrai (mieux vaut en rire) que le Chef des armées c’est le Président de la République, qui compte bien sûr, sur ce genre de bobard pour gagner les élections à venir.

    Il est étonnant de ne jamais entendre dire… que les principaux responsables de l’état d’esprit dans lequel était en train de sombrer la France, est en tout premier lieu, le million de fonctionnaires de l’Éducation nationale, chiffre que les socialistes veulent encore augmenter… alors qu’en plus… les effectifs de cette entreprise de démolition de la patrie, constamment en crise… en restructuration… fournissent chaque année un nombre incroyable d’analphabètes… de gosses ne sachant ni lire, ni écrire, et même dans les banlieues des gosses inassimilés… haïssant la France.

    Je pense que pour trouver un peu d’argent pour renforcer notre armée, il faudrait, simplement, déjà, supprimer 50 % des détachés syndicaux à plein temps de cette Éduction… dite “nationale”… ce qui représenterait… dix régiments d’infanterie, au minimum.

    Je ne sais pas si vous avez remarqué, Monsieur le Premier Ministre, que la réaction populaire à ces incroyables tueries, identiques à celles que pratiquait le FLN en Algérie, a été digne, patriotique, et a révélé que le peuple de France ne veut pas aller où vous essayez de l’entraîner.

    Vous, en janvier, prenant les choses en main avec vos stipendiés des médias, vous en êtes arrivé avec vos “charloteries” a expliquer que les foules qui étaient descendues dans les rues de nos villes… étaient là pour dire “non” à l’islamophobie… Il faut quand même le faire !

    Aujourd’hui, le peuple de France s’est nettement prononcé pour un véritable sursaut national, et je suis certain qu’il a étonné le monde, par sa tenue digne et fière, prouvant ainsi qu’il n’est en rien Charlie !

    Le Président de la République et vous-même… pensez surtout à une seule chose… Comment vous servir de l’état d’urgence pour combattre la vraie droite de notre pays, que, bien sûr, vous classez avec l’aide des médias à votre botte… à l’extrême droite. Celle-ci, d’ailleurs, profiterait des problèmes de notre pays… oubliant que lesdits problèmes n’existent que de votre fait, ayant par des racontars éhontés, réussit à faire croire… que la France était un pays raciste… ce qui est totalement faux, quoi qu’en dise Mme Taubira, indépendantiste Guyanaise, dont le programme électoral, que j’ai lu, ne comporte pas une seule fois le mot “France”.

    Déjà, au nom de la soi-disant laïcité, les catholiques de France sont jetés aux chiens.

    Pour complaire à un islam qui n’est en rien pacifiste et tolérant, vous exigez… que nos racines chrétiennes se fassent de plus en plus discrètes.

    J’ai de nombreux, de très nombreux amis de couleur. Bizarrement, ces amis aiment la France et la respectent. J’ai longuement servi dans l’armée coloniale… Je n’y ai jamais vu le racisme que vous prétendez combattre, allant jusqu’à jeter dans le tonneau des Danaïdes de nos finances, 80 millions d’euros pour un musée de l’esclavage en Guadeloupe, alors que cet argent aurait été mieux employé pour construire dans les Dom-Tom, des écoles hôtelières, des écoles agricoles, et en métropole, dans les quartiers que vous avez abandonnés hier aux “grands frères” (sic), des troupes scouts prônant, non pas les valeurs faisandées de votre République, mais celles de la France deux fois millénaire.

    Voilà, Monsieur le Premier Ministre, ce que je voulais vous dire au nom de tous ces gosses de vingt ans que j’ai vu tomber pour la France… avec honneurcourageloyauté, et même, très souvent… une certaine gouaille… à la française !

    Veuillez croire, Monsieur le Premier Ministre, à mon incroyable consternation.

    Roger HOLEINDRE

    Président du Cercle National des Combattants, Ancien Déput

  • Et c'est pas fini ! Source VDN Dunkerque

    Démissions en chaîne à la fédération Flandre maritime du Front national au lendemain des Régionales


     

    Une vague peut en cacher une autre. Épisodiques jusqu’à il y a quelques mois, les démissions se sont multipliées au sein de la fédération Flandre maritime du Front national, et sortent au grand jour. Démissionnaires et membres de la fédération mettent directement en cause la personnalité de Philippe Eymery.

    « Ça va tomber en cascade », lâche Laurent Renaudin. Élu municipal à Grande-Synthe, il a attendu le lendemain des élections régionales pour officialiser sa démission de la fédération Flandre maritime du Front national, « pour ne pas faire de vague. Je m’y étais engagé auprès du Défi grand-synthois », explique-t-il. Par respect pour la section, il a mis de côté ses griefs à l’encontre de Philippe Eymery, tête de liste pour le Nord aux régionales. L’ex-syndicaliste carté FN depuis 2011 a quitté la fédération, pas le parti. « J’attends qu’on me vire du FN », précise-t-il. Fabienne Bolle, conseillère grand-synthoise FN, lui a emboîté le pas. Le duo explique son choix par la personnalité de Philippe Eymery. « C’est un homme procédurier, qui n’aime pas le débat et fait le vide autour de lui. Son ambition prime. Il va reproduire le même schéma à la Région, ce sera dramatique », prédisait Laurent Renaudin avant le second tour.

    Une vision partagée par Anita Ginko. Élue à Coudekerque-Branche, elle a quitté le FN, où elle était adhérente depuis 1989. L’élue est devenue militante active quand on est venu la chercher pour les municipales de 2014. « À partir de là, j’ai rencontré des adhérents et les dirigeants du FN, dont Philippe Eymery. » Très vite, elle a « été interpellée par le nombre de critiques dont il fait l’objet. Il est détesté… ». Son organisation décousue dérange aussi : « Il n’y a pas de planning des réunions. Nous recevons des mails : Demain soir, rendez-vous rue Oscar-Delille (le siège dunkerquois du FN, ndlr) ».

    Sous couvert d’anonymat, des militants engagés décrivent des scènes ubuesques. « Philippe Eymery débarque chez nous à n’importe quel moment », y compris la nuit. Ils évoquent aussi des scènes d’humiliation, comme après le premier tour des Départementales, « toujours sous couvert de propos mal compris ».

    « Il dit que nous sommes des fantômes, que les électeurs votent pour Marine. Dans son cas aussi alors ! », ajoute Anita Ginko. Cette année, en voulant savoir combien de candidats aux régionales de 2010 remettaient le couvert en 2015, elle a découvert que son nom figurait à la 44e place sur la liste il y a cinq ans… « Je n’étais pas au courant, je n’ai rien signé . »

    Dépité, Laurent Renaudin ne mâche plus ses mots : « La fédération Flandre maritime est une branche pourrie dont nous souhaitons nous désolidariser ».

    Comme les démissionnaires déclarés et à venir (certains annonceront leur départ en janvier, lors du conseil municipal de la commune où ils sont élus), il attendait beaucoup du passage de témoin à la tête de la fédération entre Philippe Eymery et Adrien Nave, fin août. Mais « Adrien Nave doit faire son compte-rendu tous les jours à Philippe Eymery. » D’où les démissions.

    Philippe Eymery n’a pas donné suite à nos sollicitations.

    PAR CATHY GERIG

  • Nominations au PDF

    Nominations à la direction du Parti de la France

    Rédigé le Dimanche 10 Janvier 2016 à 10:32 | 0 commentaire(s)

     

    Le bureau politique du Parti de la France réuni le samedi 9 janvier a procédé à l'élection d'une vice-présidente et d'un président d'honneur.



    Martine LEHIDEUX, conseillère régionale honoraire, ancienne député au Parlement européen et présidente du Cercle National des Femmes d'Europe a été élue vice-présidente du Parti de la France.
    Roger HOLEINDRE, ancien député, président du Cercle National des Combattants (CNC), journaliste et écrivain a été élu président d'honneur du Parti de la France.
    Carl Lang et les membres du bureau politique sont heureux et fiers de pouvoir ainsi honorer ces deux personnalités de la droite nationale française qui ont consacré leur vie au combat national.  Ils pourront ainsi servir d'exemple et faire partager leur expérience politique et militaire aux jeunes adhérents du PDF et de la droite nationale. 
     
  • Les restos du coeur doit- on en être fiers depuis 30ans synonyme de misère

     

    Dans un récent entretien accordé au quotidien Nice-Matin et relayé par Le Figaro, Gérard Depardieu a regretté que l’association « Les Restos du cœur », créée voici trente ans par Coluche, joue un rôle qui incombe normalement à l’État et fustige une classe politique incapable d’endiguer la misère qui, observe le comédien, touche même « des gens qui sortent du bureau en costard-cravate et qui font les poubelles ».

    Certes, dans un régime politique libéral, la puissance publique n’a pas vocation à prendre directement en charge l’entretien de ses administrés qui rencontrent des difficultés, tant pour se nourrir que pour se loger, au-delà des diverses aides qui sont accordées, en nature ou sous forme d’allocations, selon les ressources dont chacun dispose. Si l’État devait intervenir plus « intimement » dans la vie de ses ressortissants, nous serions alors dans un système d’inspiration totalitaire, auquel personne n’aspire vraiment.

    Cela étant, il appartient à ceux qui nous gouvernent de favoriser par leur action, dans les domaines économiques, politiques ou sociaux, les conditions les plus propices à assurer la prospérité de tous ses citoyens.

    Or, il ressort de l’examen des principales causes de la misère qui sévit aujourd’hui en France que non seulement nos dirigeants n’ont mis en œuvre aucune mesure susceptible d’endiguer la paupérisation d’une partie de nos compatriotes, mais qu’ils en favorisent au contraire le développement par la poursuite d’une politique particulièrement nocive.

    En effet, la plupart des enquêtes menées sur la situation des personnes en grande précarité matérielle et le plus souvent d’ailleurs morale – les deux apparaissant fréquemment liées – révèlent que les principaux facteurs conduisant à la misère proviennent d’une part de l’affaiblissement des structures familiales et, d’autre part, d’une immigration incontrôlée, voire même encouragée par nos gouvernements successifs depuis plusieurs décennies, dans la mesure où les intéressés sont généralement des femmes élevant seules leurs enfants, des hommes mis en difficulté par une séparation les contraignant au versement d’une lourde pension alimentaire et des étrangers d’origine africaine récemment installés sur notre sol.

    Lire la suite dans Bd Voltaire

  • Une catastrophe s'annonce pour 2017

    04/01/2016

    Présidentielles 2017 : Hollande explique comment "être sûr" d'être élu

    Francois-Hollande-a-l-Elysee-le-17-avril-2013_exact1024x768_l.jpgPour François Hollande, être réélu en 2017 n'est pas du tout impossible. Le président de la République développe déjà un scénario qui le mènera à la victoire dans 18 mois, et en parle ouvertement à son entourage.

    Le président de la République a repris confiance. Les résultats des élections régionales l'ont rendu optimiste sur la capacité du Parti socialiste a mobiliser ses électeurs et ceux de l'ensemble de la gauche. A ses proches, il explique qu'il y a pour lui une vraie opportunité d'être réélu, rapporte Le Canard Enchaîné cette semaine.

    Lire la suite sur linternaute